Connectez-vous S'inscrire

Les électeurs du Front National courtisés par les deux finalistes de la Présidentielle




Les électeurs du Front National courtisés par les deux finalistes de la Présidentielle
François Hollande, confiant dans la victoire, et Nicolas Sarkozy, qui n'a pas abdiqué, se sont tournés lundi vers les électeurs de Marine Le Pen qui, avec un score de 17,9%, est en position d'arbitrer le second tour de l'élection présidentielle. "Nous devons les entendre", a déclaré le candidat socialiste à Quimper, évoquant "ces hommes et ces femmes qui ne savent plus vers qui se tourner" et vont "vers des vents mauvais". Lors d'un meeting en Touraine, le président sortant a expliqué de son côté qu'il ne fallait pas "juger" les électeurs ayant voté Marine Le Pen, affirmant les avoir "entendus" et promettant de leur "répondre par des engagements précis". La leader frontiste a laissé entendre qu'elle ne voterait pour aucun des deux finalistes. Elle le confirmera le 1er mai.

Mardi 24 Avril 2012 - 13:37



Nouveau commentaire :

sur cette page