Connectez-vous S'inscrire

Les intrus de la Maison Blanche paradent sur Facebook


S'introduire à la Maison Blanche sans y être invité, faire un tour dans la pièce où se trouve Obama, et repartir sans ennui, c'est possible. Un couple en a fait la démonstration. A la honte des services de sécurité.



Les intrus de la Maison Blanche paradent sur Facebook

Le Secret Service, chargé de la sécurité à la Maison Blanche, a ouvert une enquête. Il faut dire que l'affaire est plutôt embarrassante pour ce service chargé de la protection des hautes personnalités politiques. Un couple non invité est parvenu à s'introduire à un dîner officiel donné à la résidence du président américain.


Le Washington Post a initialement rapporté qu'un couple venu de Virginie du Nord et ne figurant pas sur la liste des invités était parvenu à assister à la réception donnée mardi soir en l'honneur du Premier ministre indien Manmohan Singh. Selon le journal, Tareq et Michaele Salahi sont des personnalités "people" amatrices de polo et désireuses de se rendre célèbres grâce à la télé-réalité.


Le quotidien souligne que les deux intrus n'ont pu prendre place à la table du dîner installée sous un chapiteau dans le parc de la présidence américaine. Mais ils ont pu entrer dans la même pièce qu'Obama et Singh, même si on ignore s'ils ont pu les rencontrer. Comble de la honte pour les services de sécurité, une dizaine de photos mises en ligne sur Facebook a montré le couple posant avec plusieurs invités, dont le vice-président Joe Biden, le maire de Washington Adrian Fenty, la présentatrice de CBS Katie Couric et le directeur de cabinet de la Maison Blanche, Rahm Emanuel.

Dûment sermonné en haut lieu, le Secret Service a dû faire son autocritique. "Les premiers éléments montrent qu'un de nos points de contrôle n'a pas suivi la procédure requise pour vérifier que les deux individus mentionnés par le Washington Post figuraient bien sur la liste", a indiqué Edwin Donovan, porte-parole du service de sécurité. Ce dernier a néanmoins tenu à souligner que personne n'avait couru le moindre danger, les deux intrus étant, comme tous les invités, "passés à travers des magnétomètres et plusieurs autres systèmes de détection".


Jeudi 26 Novembre 2009 - 19:30



Nouveau commentaire :

sur cette page