Connectez-vous S'inscrire

Livin’in a TreeHouse


Livin’ in a TreeHouse, c’est d’abord une ambiance aux frontières du folk, du rock et du blues, des ballades sombres et puissantes, servies par une voix étonnante, éraillée, chaude et bluesy. Un voyage à la rencontre de l’univers des poètes maudits du XIXème siècle.



Livin’in a TreeHouse
Les premières planches de cette Cabane dans les Arbres ont été posées au cours d’une journée claire et froide de décembre 2008, lorsque Bruno Minair, Serge Migneret et Manu Jeannin, musiciens aguerris de la scène bisontine, rencontrent Anaïs Mauvais, chanteuse hantée par l’univers noir et romantique des poèmes d’Edgar Allan Poe.

Livin’ in a TreeHouse... Ou explorer les frontières parfois ténues entre folk et rock américain. Redonner vie à l’univers brumeux et évanescent des poèmes d’Edgar Allan Poe. Se confronter à la pureté de l’écriture dans des morceaux bruts et sans apprêt. Ancrer le plaisir de jouer dans un amour impatient et partagé pour la scène. Créer un lieu à part entière, une ambiance, une cabane sans fenêtre ni plafond.

Les premiers live débutent en Février 2009 et Livin’in a TreeHouse inscrit déjà son rock/folk dans le paysage de la scène bisontine. Un passage remarqué au Magic Mirror en septembre dans le cadre du Festival international de Musique de Besançon, puis une formidable première partie de Piers Faccini au Cylindre (Larnod - 25) en Novembre, confirment l’identité singulière du groupe.

Une nouvelle étape de développement démarre pour le groupe qui s’entoure désormais de professionnels pour mieux structurer une progression à suivre de très près.

De la fête de la musique en 2009 à la première partie de Piers Faccini le 7 novembre 2009 au Cylindre, en passant par un concert mémorable au Magic Miror dans le cadre du Festival international de musique de Besançon, les dates et les projets s’enchaînent pour le groupe, déjà approché par quelques labels.

Leur premier album enregistré au Cube, sera disponible en octobre 2010.

Jeudi 16 Septembre 2010 - 18:25



Nouveau commentaire :

sur cette page