Connectez-vous S'inscrire

Lullaby




Lullaby
Résumé : Sam, libraire le jour et musicien la nuit, perd la femme de sa vie, Josephine, et de fait, le sens de son existence. Jusqu’à sa rencontre incongrue et quelque peu loufoque avec une jeune femme mystérieuse, Pi, qui devient synonyme de renaissance : pendant que Sam reprend goût à la vie et à la musique, Pi déchiffre la part du mystère qu’elle porte en elle. Une étrange relation se noue entre eux à travers la porte d’une salle de bains… absurdité et beauté des hasards de la vie à New York…



Date de sortie cinéma : 1 décembre 2010

Réalisé par Benoît Philippon
Avec Rupert Friend, Clémence Poésy, Forest Whitaker...

Long-métrage français, canadien .
Genre : Comédie , Romance
Durée : 01h42min Année de production : 2009
Distributeur : Rezo Films

Une grande première!
Lullaby signe les premiers pas de Benoît Philippon au cinéma. Il y livre ses préoccupations mais également ses intentions: "À partir d’une étrange rencontre entre Sam, le chanteur de blues qui refuse de remonter sur scène, et Pi, qui se réfugie dans sa salle de bains, va naître une relation amoureuse à travers une cloison (...) J’ai été très influencé par le cinéma de Frank Capra" renchérit Benoît Philippon. Il ajoute encore: "Comme chez l’auteur de La Vie est belle l’histoire se déroule dans un contexte très légèrement décalé par rapport à la réalité, dans lequel un personnage change le destin de tous ceux qui gravitent autour de lui". On peut dire que le réalisateur signe une grande première (à l'américaine) puisque le casting est de choix: Forest Whitaker donne la réplique à Clémence Poésy au son de Charlie Winston qui apparaît en "guest star".

Apparitions remarquées
Outre la présence de Charlie Winston, citons celle de Sarah Wayne Callies qui interprète le personnage de Joséphine. Souvenez vous elle jouait le rôle de Sarah, médecin, puis compagne de Michael dans la série Prison Break.

"La musique est un personnage à part entière"
Si Charlie Winston a contribué à la bande originale du film et y fait une apparition, le film se ne cantonne pas d'évoquer la musique. Tous les personnages y sont liés de manière intime et intrinsèque. Le contexte historique demeure flou, on ne sait pas très bien à quelle époque l'intrigue se déroule mais le seul indice qui nous est donné c'est le jazz qui reste omniprésent. Rupert Friend qui interprète Sam a donc été obligé de se mettre à la musique. A l'occasion du film, il a pris des cours de piano et de chant: "Au début, c’était terrifiant parce que je ne savais ni jouer d’un instrument, ni chanter", rapporte le comédien. "Mais cela a été une formation très complète. Il fallait donner le sentiment que le piano est quelque chose de tout à fait naturel pour mon personnage, chaque chanson donnait un éclairage supplémentaire sur Sam. Il a aussi fallu que je m’habitue au clavier du piano et au micro. Car même si j’apprenais les rudiments de cet instrument, il y a toute une gestuelle propre aux musiciens professionnels que j’ai dû acquérir pour que le spectateur ait l’impression que j’avais fait ça toute ma vie !".

Sam utilise ainsi des "lullaby" (berceuse) comme médiateurs afin de communiquer avec Pi. Pareillement, William (Matt Ward) utilise le piano puis le slam pour se faire respecter et créer une complicité avec Sam. Chacun a sa façon tente de s'exprimer au moyen de la partition. Ouvrez grand vos oreilles: Charlie Winston, Nina Simone ou encore Charles Mingus (entre autres choses) sont au programme!

Des références
Le réalisateur avoue s'être inspiré de la grammaire de Park Chan-wook, le cinéaste coréen, pour Lullaby. Les deux films remarqués du coréen, Sympathy for Mr. Vengeance (2002) et Old Boy (2003) sont "des films que je regarde tous les ans, il y a des plans de ‘Sympathie’ que j’ai utilisé comme référence dans mon film, Lullaby for Pi", rapporte Benoît Philippon "Je me suis inspiré de l' élégance de la mise en scène de Park et de sa grammaire, je les ai réadaptées dans mon cinéma", a-t-il précisé à l’occasion de la présentation des réalisateurs à la compétition Flash Forward Directors.

Dimanche 31 Octobre 2010 - 04:30



Nouveau commentaire :

sur cette page