Connectez-vous S'inscrire

Master Pro de Saut d'Obstacles 2009

8 au 11 octobre - Fontainebleau




Master Pro de Saut d'Obstacles 2009
C’est devenu une tradition et pour la troisième année consécutive, le Master Pro, support des Championnats de France de saut d’obstacles, se tiendra du 8 au 11 octobre prochains sur le Grand Parquet de Fontainebleau.

Le Master Pro réunira l’élite des cavaliers français qui s’affronteront sur 4 jours d’épreuves pour remporter six titres de Champions de France :

‐ Pro Elite,
‐ Pro 1,
‐ Pro 2,
‐ Pro 3,
‐ Le Championnat des cavalières,
‐ Le Championnat des 7 ans, grande nouveauté de cette édition 2009.

Pas moins de 500 couples vont ainsi se disputer les titres nationaux ! Devraient être présents : Nicolas Delmotte, Michel Hécart, Pauline Guignery, Roger‐Yves Bost, Julien Epaillard… Si l’objectif principal pour tout cavalier de l’élite nationale, et de tout sportif en général, est de remporter le titre français, le Master Pro permet aussi aux concurrents de clôturer leur saison en extérieur.

Ce championnat comporte un règlement simple et identique aux 5 principales catégories à l’exception du Championnat des 7 ans. Pour chaque niveau il y aura 3 étapes :

‐ La première étape sera jugée au barème C au chronomètre où plus souvent appelée « chasse » dont le but est de réaliser un minimum de faute le plus rapidement possible.

‐ La seconde étape au barème A sans chronomètre est ouverte à tous les cavaliers qui auront participé à la première étape.

‐ Enfin, la finale en 2 manches réunira les 20 meilleurs cavaliers au total du cumul des 2 premières étapes. Sera déclaré Champion de France le meilleur cavalier cumulant le moins de pénalités à l’issue des 3 étapes. En cas d’égalité, les couples seront départagés par un barrage.

En ce qui concerne le Championnat des chevaux de 7 ans, c’est le cheval qui est sacré Champion de France indépendamment du cavalier. Rapidité, précision, technicité et régularité sont les mots d’ordre de ce Master Pro 2009

Jeudi 17 Septembre 2009 - 21:23



Nouveau commentaire :

sur cette page