Connectez-vous S'inscrire

Matthew McConaughey, traumatisé par son passage chez l'esthéticienne


Pour les besoins de son nouveau film "Magic Mike", dans lequel il interprète un stripteaseur, l'acteur américain a dû passer par la case "épilation à la cire". Pour ses parties intimes. Une expérience qu'il ne renouvellerait pour rien au monde. "Si vous n'avez pas à le faire, ne le faites jamais", a-t-il déclaré.



Matthew McConaughey, traumatisé par son passage chez l'esthéticienne
On a coutume de dire qu'il faut souffrir pour être belle. Matthew McConaughey l'a appris à ses dépens. L'acteur américain a beau avoir un corps parfait, obtenu à force de séances de sport intensives, cela n'a pas suffi. Pour interpréter Dallas, un stripteaser peu farouche, dans "Magic Mike", le prochain film de Steven Soderbergh en salles le 15 août, il a été contraint de goûter à l'un des rares plaisirs féminins : l'épilation à la cire. Surtout celle du maillot. 'Si vous n'avez pas à le faire, ne le faites jamais", a-t-il lâché lors du Tonight Show avec Jay Leno mardi dernier, avant de raconter son aventure.

"Il était environ 7h30 du matin" quand l'acteur américain, célèbre pour ses rôles de playboy, s'est rendu dans "ce petit endroit" à Hollywood. Le nom du salon ? "Smile", traduisez sourire. "Il y avait une femme russe là-bas, et elle a été aussi directe que vous pouvez l'être : 'Au fond, enlevez vos vêtements, allongez-vous, retournez-vous !'". Vient ensuite le moment fatidique : "elle étale cette colle partout sur vous. Vous êtes assis là, vous gloussez et tout d'un coup, elle dépose quelque chose sur vous...et ça fait mal ! Ca fait vraiment mal !", s'est-il souvenu.

"Et le truc c'est qu'à chaque fois qu'elle m'épilait, elle disait 'je suis tellement désolée, tellement désolée, tellement désolée'. Donc vous gloussez en même temps que vous pleurez et vous espérez n'avoir à passer par là qu'une seule fois", a-t-il poursuivi. Selon US Weekly, le jeune marié porte des jambières en cuir, découvertes sur les fesses. Les spectatrices devraient apprécier le sacrifice.

Mardi 26 Juin 2012 - 10:43



Nouveau commentaire :

sur cette page