Connectez-vous S'inscrire

Mèche Blanche, les aventures du petit castor




Il était une fois, dans le Grand Nord canadien, un jeune castor espiègle et insouciant, Mèche Blanche, qui vivait avec Mère Castor et Petite Soeur, entouré de ses amis Petit Lynx et Petit Ours.
Mais un jour, le barrage qui sert de refuge à Mèche Blanche et à sa petite famille s'écroule. Mèche Blanche est alors emporté par le courant loin des siens. Seul et inexpérimenté, il découvre une forêt hostile et se retrouve à la merci de redoutables ennemis. Apeuré et affamé, il tente de gagner l'affection d'un vieux castor bougon avec lequel il bravera tous les dangers. Nos deux héros parviendront-ils un jour à retrouver Mère Castor et Petite Soeur ?

Réalisé par Philippe Calderon
Avec André Dussollier

Après les fourmis, place aux castors
Deux ans après avoir filmé au plus près les fourmis et les termites dans La citadelle assiégée, le documentariste Philippe Calderon nous invite, avec Mèche Blanche, les aventures du petit castor, à découvrir la vie extraordinaire des castors et de leur environnement (le lynx, le loup, la loutre, le loup, le raton laveur, le putois, la chouette, le porc-épic et le hibou grand duc). Le réalisateur français poursuit ainsi une oeuvre portant sur des thèmes scientifiques, écologiques, historiques et philosophiques.

La vie du castor canadien
Mèche Blanche, les aventures du petit castor raconte le quotidien extraordinaire du castor canadien. Son existence tourne autour de son étang, milieu dans lequel il se sent en sécurité. L'évolution l'a doté d'une morphologie étroitement liée à son environnement : sa fourrure étanche, sa tête hydrodynamique, ses pattes arrières palmées font de lui un nageur hors pair. Sous l'eau, sa queue plate lui sert de gouvernail tandis qu'à la surface, elle lui sert d'avertisseur pour prévenir ses compagnons d'un danger éventuel. Les petits naissent au printemps et demeurent deux ans dans la hutte, vivant avec leurs parents, le temps d'apprendre toutes les techniques de barrage, colmatage et bûcheronnage. La durée de vie du castor dans la nature dépasse rarement les cinq ans, alors qu'elle peut en atteindre quinze en captivité. La première cause de mortalité incombe à ses principaux prédateurs : l'homme, la loutre et le loup. La seconde est végétale : la chute des arbres lorsque les castors les coupent.

Un exploit animalier
L'un des défis de Mèche Blanche, les aventures du petit castor a été de rassembler sur un même tournage plusieurs espèces n'ayant pas l'habitude de se côtoyer, comme les loups, les lynx, les ours, les mouffettes (putois), les loutres, les ratons laveurs, les élans, les hibous, les oies,... Les animaux d'une même espèce mais de familles différentes ont par ailleurs dû être acclimatés les uns aux autres très en amont.

Un tournage en pleine nature
Le tournage de Mèche Blanche, les aventures du petit castor s'est déroulé, à partir de juillet 2006, sur le fjord du Saguenay, espace protégé situé à cinq heures de route au Nord de Montréal, au Canada. Dans cette zone de transition vers la grande forêt sauvage, au Québec, près du Lac Saint-Jean, l'équipe du documentaire est à la limite du Grand Nord canadien.

André Dussollier en narrateur
C'est l'acteur français André Dussollier qui officie comme narrateur de Mèche Blanche, les aventures du petit castor. Il avait déjà prêté son grain de voix inimitable pour le film d'animation La Légende de Parva (2003) et surtout pour Le Fabuleux destin d'Amélie Poulain (2001).

La drôle d'aventure de George l'ourson
En marge du tournage de Mèche Blanche, les aventures du petit castor est trouvé en forêt un bébé ours près de sa mère morte. Confié au Refuge Pageau, il supporte mal sa captivité. On le met alors en semi-liberté dans la maison des Pageau, où il apprécie la compagnie des humains. Mais l'avenir de l'ourson est problématique, entre une captivité durant laquelle il pourrait se laisser mourir et une vie en forêt pour laquelle il n'a pas été éduqué. C'est à ce moment précis que la production de Mèche Blanche, les aventures du petit castor recherche à travers tout le Canada un acteur ourson. Découvrant l'existence de George, elle n'hésite pas une seconde et l'"embauche" pour le film. George devient alors une des vedettes de Mèche Blanche, les aventures du petit castor et, une fois le tournage terminé, rejoint le Zoo Sauvage de Saint-Félicien, situé non loin de là, où il est logé et nourri... en liberté ! Tout est donc bien qui finit bien !

Un castor à voir et... à lire !
A l'occasion de la sortie en salles de Mèche Blanche, les aventures du petit castor, sortent en librairie quatre livres, aux Editions Toucan Jeunesse, revenant sur les aventures du petit animal dans le Grand Nord canadien. Cette collection propose un livre avec autocollants repositionnables, un album officiel du film, un album prestige avec making-of du film et documentaire sur les castors et, enfin, pour les plus jeunes, un plus petit album résumant l'épopée du jeune castor.


Samedi 26 Avril 2008 - 16:41
sur cette page