Connectez-vous S'inscrire

Mickaël Miro aux Pyramides de chaussures d'Handicap International


Samedi 24 septembre 2011 :
Mickaël Miro s’invite aux 17èmes Pyramides de chaussures
Fontaines du Trocadéro



Cette année, Mickaël Miro, jeune chanteur de talent, découvert grâce à son titre « L’horloge tourne », apporte son soutien au combat de Handicap International contre les mines antipersonnel et les bombes à sous-munitions (BASM) en se produisant sur la scène des 17èmes Pyramides de Chaussures.

Les Pyramides de chaussures, un événement convivial et festif…
La Pyramide de chaussures parisienne proposera cette année de nombreuses animations artistiques. De la chanson française avec Mickaël Miro au groupe pop We were evergreen, en passant par le blues malien et l’art de rue… les visiteurs seront séduits par une programmation éclectique. Autant d’artistes engagés qui portent le combat de l’association contre les mines antipersonnel et les BASM. Les visiteurs pourront également se familiariser avec les actions de Handicap International sur le terrain à travers les films, expositions ou encore les mises en situation proposés, comme des démonstrations de déminage (programme complet en pièce jointe).

… et un rendez-vous citoyen.
Depuis 1995, les Pyramides de chaussures constituent le point d’orgue de la mobilisation de Handicap International contre les mines antipersonnel et les BASM. L’association sensibilise les citoyens aux dangers qu’elles représentent et les invite à témoigner leur solidarité envers les victimes en déposant des paires de chaussures afin d’ériger une pyramide de protestation. L’objectif est aussi de recueillir un grand nombre de signatures de la pétition adressée aux Etats, pour que ces armes cessent d’être une menace quotidienne pour les civils et un frein au développement des pays affectés.

Les mines et les BASM entretiennent la pauvreté…
Au-delà des drames humains que provoquent les mines antipersonnel et les BASM pour les victimes directes, ce sont des millions de victimes invisibles qui subissent aussi les conséquences de ces armes des lâches. Elles posent une entrave majeure au développement des pays pollués, dont l’économie repose souvent majoritairement sur l’agriculture. Leur présence rend parfois trop dangereux l’accès aux champs ou aux points d’eau, et ce sont des familles entières qui sont condamnées à subir les conséquences incessantes de « la guerre après la guerre ».

… et occasionnent de nombreuses victimes.
Handicap International continue son combat contre les mines et les BASM, engins dévastateurs qui ne font pas la distinction entre victimes civiles et militaires. L’association œuvre pour l’application du droit international humanitaire par les Etats, alors que l’on déplore encore aujourd’hui une victime toutes les deux heures dans le monde. 83 pays et territoires, les plus pauvres de la planète, sont toujours pollués par ces armes et 500 000 personnes blessées par des accidents par mines ou restes explosifs de guerre ont besoin d’une aide à vie.

Lundi 11 Juillet 2011 - 12:08



Nouveau commentaire :

sur cette page