Connectez-vous S'inscrire

Mineurs : comment renseigner sans dénoncer ?




Après le fait divers de Chambon-sur-Lignon, le gouvernement a annoncé lundi un durcissement de la lutte contre la criminalité des mineurs alors que les parents de la victime appelaient à éviter toute politisation du meurtre d'Agnès. Aux yeux du ministre de l'Intérieur Claude Guéant, il y a eu "dysfonctionnement", notamment dans le fait que le jeune homme de bientôt 18 ans qui est accusé du viol et du meurtre d'Agnès, 13 ans, est déjà mis en examen pour le viol d'une adolescente en 2010 dans le Gard. Comme son collègue de la Justice Michel Mercier, il souhaite également que les professionnels de la justice, de l'éducation ou de la santé, échangent leurs informations sur les mineurs délinquants qui, pour les crimes les plus graves, devront être impérativement placés en centres éducatifs fermés (CEF) jusqu'à leur jugement.

Mardi 22 Novembre 2011 - 17:56



Nouveau commentaire :

sur cette page