Connectez-vous S'inscrire

Miranda de Sex and the City : "Mon homosexualité est un choix"


Cynthia Nixon, l'une des actrices de la série Sex and the City, a expliqué à un quotidien américain comment sa vision de son homosexualité était critiquée par certains gays. "Des membres de ma communauté sont préoccupés par le fait que si l'homosexualité est perçue comme un choix, cela voudrait dire que nous pourrions y renoncer", estime-t-elle.



Miranda de Sex and the City : "Mon homosexualité est un choix"
En pleine promotion d'une pièce de théâtre pour laquelle elle s'est rasée le crâne, afin d'incarner une personne atteinte d'un cancer (voir notre illustration), Cynthia Nixon s'est confiée sur sa vie sexuelle au New York Times, la semaine dernière. Plus exactement, sur son homosexualité, révélée en 2004, lorsque l'actrice de Sex and the City a quitté son époux pour une femme de 44 ans.

Si, à l'époque, son "coming out" avait largement été applaudi par la presse anglo-saxonne, sa manière de s'exprimer sur son homosexualité ne fait pas l'unanimité dans la communauté gay a expliqué la comédienne de 45 ans au quotidien américain. "J'ai fait un discours récemment devant un public homosexuel", raconte celle qui incarna Miranda Hobbes dans la célèbre série : "La teneur de ce discours était "j'ai été hétérosexuelle et puis, j'ai été gay. Et gay, c'est mieux'. Mes interlocuteurs ont essayé de me faire changer d'avis, en disant que mes déclarations impliquaient que l'homosexualité est un choix. Mais, pour moi, c'est un choix."

"Les exigences des bigots"

"Je comprends très bien que, pour beaucoup de personnes, il ne s'agisse pas d'un choix", poursuit-elle : "Mais pour moi, s'en est un et personne ne peut définir mon homosexualité à ma place." "Certains membres de notre communauté sont très préoccupés par le fait que si c'est perçu comme un choix, alors cela voudrait dire que nous pourrions y renoncer", estime Cynthia Nixon : "Mais pourquoi ce choix ne pourrait-il pas être légitime?" "Nous cédons simplement aux exigences des bigots, alors que ce n'est pas à eux de poser les frontières de ce débat", souligne l'artiste.

Sur le web, les réactions n'ont pas tardé, attisées par les nombreux articles de presse ayant relayé les propos de Cynthia Nixon. Ainsi, un blogueur gay américain réagit, dans les pages du Huffington Post, mercredi : "Maintenant, chaque religieux haineux va pouvoir citer les déclarations de cette femme quand il voudra nous dénier nos droits civils." David, un internaute de Houston, commente l'article du New York Times, lundi : "Apparemment Cynthia n'a jamais entendu parler de la bisexualité. En tant qu'homme gay, je ne peux pas choisir envers quel sexe je suis attiré. Ce n'est pas parce que Cynthia est bisexuelle que tous les gays, eux, peuvent choisir."

D'autres internautes sont néanmoins plus nuancés, comme ce dernier, mardi, dans les commentaires du site people Radaronline : "Cynthia a essayé les hommes et les femmes et elle préfère les femmes. Pourquoi les gays devraient-ils être mécontents de ce choix?" "Je ne supporte pas ces groupes minoritaires qui pensent pouvoir dicter les mots que les gens utilisent pour exprimer leurs sentiments", observe un autre surfeur : "Elle pense personnellement qu'elle a fait son choix, c'est son affaire." "Passez à autre chose maintenant!", conclut-il.

Jeudi 26 Janvier 2012 - 16:39



Nouveau commentaire :

sur cette page