Connectez-vous S'inscrire

Montevideo : L'album "Personal Space" en approche

Sortie le 04 Novembre 2013


Après un premier album éponyme très prometteur, le quatuor belge Montevideo revient en novembre 2013 avec un nouvel album intitulé "Personal Space". En attendant de découvrir le recueil de ces 9 nouveaux titres, on vous laisse patienter avec le premier single "Castles" d'ores et déjà disponible.



Montevideo : L'album "Personal Space" en approche
"Derrière une bonne chanson se cache toujours une jolie fille," a l'habitude de répéter Jean Waterlot, chanteur de Montevideo. Et vu comme ça, il y a beaucoup de jolies filles qui rôdent sur Personal Space, nouvel et très attendu album de Montevideo. Personal Space est non seulement l'album qui concrétise le contrat que la formation bruxelloise a signé avec Emi Belgium, mais c'est aussi celui qui a fait prendre conscience à ses membres que Montevideo était, au plus profond de ses gênes, un groupe pop. "Je viens d'avoir trente ans, ça doit être la maturité qui m'a permis d'en arriver à cette conclusion", souligne Jean.

Montevideo s'est imposé un rythme effréné pour enregistrer Personal Space: quinze jours à peine pour mettre en boîte dix chansons dans le cultissime studio Tigersuhi, à Paris, sous la houlette du producteur Joakim Bouaziz. "Nous sommes fans d'Antibodies, un morceau électro-rock complètement dingue que Joakim a produit pour le groupe français Poni Hoax. Il a un doigté exceptionnel pour marier des sons dancefloor à des mélodies plus traditionnelles. De plus, son studio est une vraie caverne d'Ali Baba. Sa collection de synthétiseurs vintage et de batteries est tout simplement bluffante!"

La collaboration entre Joakim Bouaziz et Montevideo s'est déroulée dans une telle ambiance que le groupe lui a également confié la tâche toujours délicate de réenregistrer des morceaux déjà existants. C'est le cas de Horses, initialement conçu dans les studios new-yorkais de James Muprhy (LCD Soundsystem), mais aussi des trois chansons qui s'abritaient sur l'EP Tribal Dance, qui avait été supervisé par Sebastiaan Vandevoorde AKA Moonlight Matters et était paru en 2011 sur le label Headman Relish Recording. "Nous étions ravis de Horses et du EP Tribal Dance. Pour nous, ce furent deux expériences particulièrement enrichissantes, mais il nous fallait un autre son pour que ces chansons se retrouvent sur l'album. Avec Joakim, nous les avons soumises à un séance de rafraîchissement."

Longtemps considéré comme le secret le mieux gardé de la scène indie bruxelloise, Montevideo -oui, ils tirent leur nom de baptême de la capitale de l'Uruguay- a connu pas mal de réincarnations avant de trouver sa formule actuelle. "Mais Montevideo a toujours fonctionné comme un groupe, chaque membre apportant sa contribution personnelle pour consolider l'esprit d'unité", s'empresse de préciser Jean. Si l'alchimie génétique entre Jean et son frère Pierre Waterlot -à la batterie- y est bien sûr pour beaucoup dans la démarche ambitieuse du groupe, le récent recrutement de Gabriel Reding à la basse et l'appui du guitariste -et arrangeur de cordes- Manu Simonis, montre que Montevideo s'est donné tous les moyens pour arriver à ses fins.

Les influences de Montevideo ratissent large. Outre David Bowie ("la quintessence de la grandeur", selon Jean qui portait d'ailleurs un T-shirt Aladin Sane lors de la dernière prestation de Montevideo au Dour Festival), on peut citer Queen, Sonic Youth, les soundtracks des films français des seventies, Marvin Gaye, The Rapture ou encore Brian Eno. Mais ce n'est pas tout, il suffit d'écouter Personal Space pour s'en convaincre. L'intro de la chanson Cave Of Kisses n'évoque que de bons souvenirs aux fans de Morrissey et des Smiths, tandis que la bien nommée Madchester est bien sûr un hommage à cette vague musicale qui a défrayée la chronique à la fin des années 80'. "Comme Happy Mondays ou The Stones Roses, Montevideo est un groupe qui n'oublie pas d'être fun." "Quant aux origines de Tribal Dance et Horses, deux autres plages de Personal Space, elles sont à trouver dans un séjour qu’a effectué Jean à San Fransisco dans le cadre d'un échange scolaire. C'est là, qu'il a été confronté aux mixtapes de légendes house telles Sneak et Mark Farina.

"Ce nouvel album est un patchwork de différents styles et de différentes références", reconnaît bien volontiers Jean. "Mais Personal Places n'est pas pour autant une simple collection de singles. C'est un vrai album qui fonctionne comme quelque chose de cohérent et d'entier. Montevideo a toujours été guidé par la quête de l'élégance. Quoi que nous fassions, c'est ce que nous essayons de toucher. Lorsqu'on mixe des vinyles dans un club, lorsqu'on doit s'habiller pour un dîner chic en ville ou lorsque nous écrivons des chansons. Et à chaque fois, je me rappelle de ce que j'ai ressenti lorsque j'ai vu pour la première fois une photo de Chet Baker. Pour moi, Chet est le dandy ultime mais avec un brin de fêlure dans la démarche. Faire exploser la notion de dandysme, voilà notre mission."

Montevideo est formé de Jean Waterlot (chant, claviers), Manu Simonis (guitare, cordes), Gabriel Reding (basse), Pierre Waterlot (batterie).

Site Officiel / Facebook Officiel

Mardi 10 Septembre 2013 - 23:18



Nouveau commentaire :

sur cette page