Connectez-vous S'inscrire

My Major Company : Misez sur le bon cheval !




Dans le contexte pas très favorable que traverse l’industrie du disque aujourd’hui (peut-être que le terme “industrie” est révélateur du problème… c’est juste une piste de réflexion), un nouveau concept voit le jour. My Major Company est un label communautaire qui permet aux internautes de produire directement leurs artistes. Il a pour ambition de devenir le portail principal de découverte, de lancement et de suivi des nouveaux talents musicaux (rien de moins) : “Faire découvrir aux internautes une musique de qualité. My Major Company veut réunir le meilleur des artistes non-signés et permettre au public de profiter de leur travail. Accorder une place beaucoup plus importante à la rémunération des artistes. Dans des contrats classiques, un artiste en développement voit sa rémunération osciller entre 10% et 15% de chaque vente. Notre modèle économique offre aux artistes une rémunération de 20% sur le revenu des ventes physiques et numériques ! Impliquer les consommateurs dans la sélection et dans la réussite des artistes. Dans My Major Company, les internautes deviennent producteurs. En décidant de miser sur leurs artistes favoris, ils sélectionnent ceux qui verront leurs albums produits, distribués et médiatisés. Ils participent en plus aux décisions stratégiques de leur développement et gagnent de l’argent sur les ventes des artistes qu’ils soutiennent.“

A l’origine de My Major Company, on retrouve trois petits gars qui ne viennent pas de nulle part, puisqu’on y retrouve notamment le fils de Jean-Jacques Goldman. Vous allez comprendre où je veux en venir. Ayant “sniffé” le bon filon, à savoir mixer, en vrac : nouvelles technos, star academy, web communautaire, promotion artistique, recherche de la nouvelle star, retour sur investissement, jeunesse éternelle, engagement alter, résistance culturelle, bla, bla, bla…

Comment devenir producteur et se faire plein de fric ? Vous créez votre compte sur le site, puis misez sur votre cheval artiste. Vous consultez les côtes, parcourez l’écurie, écoutez, puis distribuez vos deniers selon vos coups de cœur et pariez sur leur réussite. Une fois le cap des 70000€ dépassé, les élus enregistrent alors leur album et le clip qui va avec, histoire de les lancer dans le grand bain. Et si votre canasson artiste finit dans le haut du tableau, vous et vos amis co-producteurs vous partagez 30% de ses recettes (ventes physiques et digitales). C’est ça la belle aventure humaine qu’est la musique, dixit.

Source : http://allantverslendroit.wordpress.com/2008/09/17/my-major-company-misez-sur-le-bon-cheval/

Dimanche 14 Décembre 2008 - 02:03



Nouveau commentaire :

sur cette page