Connectez-vous S'inscrire

NAAB - Democrisis




Avertissement. Si vous cherchez votre dose d'anxiolytique pour oublier ce qui vous derange dans notre monde, une pilule pour dormir tranquille, passez votre route. Preparez vous a un choc esthetique, un accelerateur de particules emotionnelles, un reveil-conscience dont on sort l'esprit (a) vif, comme apres une bonne douche froide, des questions plein la tete, sur soi, sur le monde, sur la suite des evenements.

Cette suite a « Salam Haleikoum », bijou inclassable d'electro et de traditions marocaines melees, paru en 2002, revele un premier constat : dire que Naab en a sous le pied est un doux euphemisme. On connaissait le bonhomme, sa patte de producteur et de compositeur nomade, beatmaker d'exception, esprit eveille, curiosite insatiable. Il nous ouvre ici de nouvelles portes, d'autres niveaux de conscience. En discutant avec lui, on realise que le plan etait premedite. « Democrisis » est le deuxieme volet d'une trilogie. Apres s'etre presente et interroge sur lui-meme dans « Salam Haleikoum », Naab s'est fait voyageur, observateur, s'impregnant du fracas ambiant d'un monde en pleine mutation pour en extraire la matiere sonore de « Democrisis ». Le troisieme acte s'intitulera « Seven Dragons Treatment ».

« Democrisis » donc : un album en prise directe avec le reel, avec toute la violence, l'energie, la beaute, le chaos, les contradictions et les prises de risque que cela suppose. Faire entrer un peu de cette matiere sauvage, complexe, apparemment insaisissable, sur des pistes audio, sans la denaturer, est un vrai defi creatif. Naab y parvient a la maniere d'un plasticien, modelant des pieces musicales hybrides, conçues pour evoquer avec un maximum d'intensite ses propres perceptions. Ce qui donne a l'ecoute une puissante sensation d'alchimie ou la culture electro, l'energie rock, la liberte du jazz, la poesie, l'efficacite du dancefloor et le hip-hop se melent de maniere inextricable et sans concession.

Mardi 17 Mars 2009 - 23:36



Nouveau commentaire :

sur cette page