Connectez-vous S'inscrire

Nature Capitale, du happening artistique à l’œuvre pérenne




Nature Capitale, du happening artistique à l’œuvre pérenne
Les Fragments de Nature Capitale qui envahiront les pavés des Champs-Elysées de l'Arc de Triomphe au Rond Point sont partie prenante de cet happening végétal hors mesure qui, pour sa première édition, s’installe à Paris les 23 et 24 mai prochains.

Ils sont l’expression de tout ce que les terres de France produisent et leur mise en scène imaginée par Gad Weil et Laurence Médioni interpelle chacun sur cette nature façonnée par l’homme.

Culture ou arbres, d’odeur, d’essence ou de textures multiples, le Fragment de Nature Capitale naît d’un dessin original, pousse en parcelle numérotée, et, à l’issue de son exposition, est livré, accompagné d’un carnet de campagne poétique.

Matière vivante, le fragment a vocation à vivre au-delà de l’éphémère et doit trouver son « essaimeur » pour prendre racine et poursuivre son œuvre. C’est le sens de Nature Capitale qui repose sur un partenariat des entreprises privées pour deux tiers et prend le risque sur le tiers restant de trouver auprès du public une implication du plus grand nombre pour participer et prendre en charge l’existence du Fragment.

Nature Capitale bénéficie ainsi au titre du mécénat culturel d’une défiscalisation adaptée sous la réserve prévue par la loi que ses fragments soient offerts par les essaimeurs à une collectivité locale, une école, une association, une fondation, une ONG, tous lieux publics… Soit pour les particuliers une réduction d’impôt de 66 % du montant de leur acquisition dans la limite de 20 % du revenu imposable (Art. 200 du CGI).

Pour les entreprises et les professions libérales : réduction de 60 % du montant de leur acquisition sur leur impôt société ou leur impôt sur le revenu, dans la limite de 5 ‰ de leur chiffre d’affaires (Art. 238 bis du CGI).

Lundi 17 Mai 2010 - 12:37



Nouveau commentaire :

sur cette page