Connectez-vous S'inscrire

Neimo




12,99 €
Neimo

Moderne incidental

Neïmo, c’est peut-être le nom du chien de Camille quand il était petit. Peut-être pas. Entre nous, on s’en fout un peu, non ? Ce qui est important, c’est que Camille (guitare), Bruno (chant) et Matthieu (basse synthé et clavier) se soient rencontrés début 2000, qu’ils aient formé un groupe, et qu’ils aient trouvé en Alexis (batterie), la perle rare qui fait qu’aujourd’hui l’alchimie est parfaite. Neïmo, c’est un peu La Belle au Bois Dormant. Après avoir passé pas mal de temps en studio et s’être confrontés aux réalités de l’industrie musicale, ils ont sorti un premier album sur leur propre maison de disques, et trois petites fées bien dodues se sont penchées sur leur cas : Jeff Ayeroff, fondateur de Virgin US, vice-président de Warner, aujourd’hui patron du label indé américain Shangri-La, qui a eu un coup de foudre et a décidé de signer un jeune groupe frenchie ; Alan Moulder, producteur des Arctic Monkeys, de My Bloody Valentine, des Smashing Pumpkins (la liste est longue…), qui a mixé plusieurs titres du nouvel album, Moderne Incidental ; et le Village Vert, qui a poussé les murs pour les accueillir dans leur grande famille. Neïmo, ce n’est donc pas à proprement parler un incident moderne. Si le groupe est totalement ancré dans son époque, c’est parce que ses multiples influences (de Blondie aux Strokes, en passant par The Smiths et New Order) sont parfaitement digérées. Neïmo, c’est plutôt un groupe énorme sur scène, des musiciens hors pair et des adeptes du « Do It Yourself ».


Lundi 22 Septembre 2008 - 21:02



Nouveau commentaire :

sur cette page