Connectez-vous S'inscrire

Nouveau baiser, nouveau dîner à 500 pour Albert et Charlene




Ils avaient sacrifié au traditionnel baiser devant la foule et les photographes samedi dernier, après s'être dits "oui" à Monaco et avant de recevoir 500 convives régalés par le chef étoilé Alain Ducasse. Les voici en Afrique du Sud, pays natal de la toute nouvelle princesse de Monaco. Pour continuer la fête. Le prince Albert II et la princesse Charlene de Monaco ont offert une somptueuse réception jeudi en Afrique du Sud, pays d'enfance de Charlène. Et ont offert un nouveau baiser à la presse avant de se retirer avec leurs 500 hôtes, dont les membres du CIO réunis dans la ville cette semaine, derrière les murs d'un luxueux palace dominant l'océan Indien à Umhlanga Rocks, à 15 km au nord de Durban, sur la côte est.

Les invités ont été accueillis par des tambours et un groupe de jeunes danseurs zoulous, parés des traditionnelles peaux d'animaux. Pour le menu, la créativité était à l'honneur : "Nous avons créé un plat spécial que nous avons appelé ‘les huîtres de Charlène'", a indiqué à l'AFP Joanne Hayes, responsable des relations publiques de l'hôtel. "Il s'agit d'huîtres chaudes à la crème d'épinard, des lentilles au curry et des asperges".

Nombre de notables locaux étaient de la partie, au côté des membres du CIO qui avaient désigné la veille à Durban la ville sud-coréenne de Pyeongchang pour accueillir les jeux Olympiques d'hiver 2018. Le président sud-africain Jacob Zuma avait été appelé par d'autres obligations, mais deux de ses quatre épouses officielles l'ont représenté à la table du couple monégasque. Vendredi, Charlene devait rencontre l'archevêque Desmond Tutu, l'une des grandes figures de la lutte anti-apartheid, puis participer à des opérations de bienfaisance.

Vendredi 8 Juillet 2011 - 08:45



Nouveau commentaire :

sur cette page