Connectez-vous S'inscrire

Nouveau single de Neïman




Après avoir quitté la Guyane pour la Hollande à 17 ans et enchaîné les petits boulots, Neïman est arrivé en France en 2002. Influencé par les sonorités de son enfance (soul, reggae et musiques traditionnelles), la musique le passionne depuis ses 10 ans et dès son arrivée dans l’Hexagone, cet artiste polyglotte se consacre à ses chansons avec l’ambition d’élever au plus haut niveau : son art et sa culture bushinengué en chantant en Taki Taki, sa langue maternelle (mélange d’anglais, de portugais, de néerlandais et de dialectes africains).

En 2004 tout commence, il est sollicité par le collectif R-Jam avec qui il enregistre "Teka Taki"". Le single sort en 2005 et se classe 3ème des clubs pendant trois semaines puis devient numéro 1 en classement air-play en Espagne. Un succès qui se retrouve sur la compile M6 DANCE 2005.

Il participe alors à de nombreuses scènes à travers tout l'Hexagone, la Suisse et la Belgique, aux côtés des grands noms de la scène RnB, Hip Hop et s’affirme comme un véritable showman. En 2006, avec le soutien d'amis compositeurs, il réalise en autoproduction son premier maxi "Destiny" où il retranscrit le meilleur de ses influences : cinq titres à l’ambiance RnB, Soca, Reggae et Soul, dont deux tubes en devenir "Viens" et "Lovely".

Alors qu’il est sur le point de le sortir, il enregistre le remix de "Femme de couleur" avec Shy'm, le single trust la première place des ventes de single et devient double disque d’or. En juin 2007, Neïman sort le single "Lovely" qui s’installe à la 2ème place du classement club pendant plusieurs semaines et dans le top 10 pendant plusieurs mois. Il réitère l’essai avec le single "Viens" qui entre directement à la 8ème place, et intègre tous les classements en 2008 (Radios, TVs, Clubs). Entre temps son maxi est devenu un album. "Destiny" sort en juillet 2008 chez Sony/BMG et 3ème réussite le single "Number One" intègre les clubs également. Si bien que l’album Destiny cartonne un peu partout en Europe et dans les Caraïbes, en particulier au Surinam où on l’accueille désormais comme une véritable star.

La même année il signe le titre "Money Can’t Buy Love", une chanson à l’image de l’artiste, pleine d’humilité, qui devient un véritable hymne sur les bords du fleuve Maroni et au-delà. Il trouve cependant le moyen de surenchérir avec le titre très dansant "Shake It" qui explose en Hollande. Après avoir conquis l’Espagne, la France, les Pays Bas et les Caraïbes, 2009 est une année de changement. Neïman monte son propre label Destiny Records et entreprend la réalisation de son 2ème album calibré pour son public international et francophone, avec des collaborations telles que Don Corleon producteur de Sean Paul et Rihanna, Sizzla et d’autres surprises.

Premier extrait de l’album "Fils Du Peuple", le titre "Fais Moi Danser" tourne tout l’été 2009 dans les clubs, sur les radios et chaînes musicales spécialisées et continue son bout de chemin. Depuis ce début d’année 2010, l’émotion est au rendez-vous à l’écoute du morceau éponyme "Fils du Peuple", l’univers intimiste de l’artiste nous submerge. On attend donc avec impatience la sortie de ce second opus en sortie Nationale le 19 Mai 2010, avec une sortie en avant première en Hollande, Guyane, Surinam et Réunion. Dès à présent les singles "Fais Moi Danser", "Money Can’t Buy Love", "Dear Mama", "C’est pas Compliqué", "For You", "Femme", "Mo’Faya" envahissent les radios aux quatre coins du globe, une rafale de tubes.

Mercredi 10 Mars 2010 - 18:45



Nouveau commentaire :

sur cette page