Connectez-vous S'inscrire

Opération de Johnny Hallyday : ce que réclament les assureurs




Opération de Johnny Hallyday : ce que réclament les assureurs
Deux ans après l'annulation de la tournée de Johnny Hallyday, suite aux complications nées d'une opération chirurgicale, les assureurs du chanteur ont assigné le neurochirurgien Stéphane Delajoux et la clinique du Parc Monceau. Tout avait débuté en novembre 2009, lorsque Johnny Hallyday, souffrant d'une hernie, avait été opéré par le docteur Stéphane Delajoux. Quelques jours plus tard, il avait dû retourner à la clinique où le médecin avait dû intervenir à nouveau. Le lendemain, il avait pris l'avion pour Los Angeles où une infection avait nécessité son hospitalisation en urgence et une nouvelle intervention.

Les assureurs de Johnny Hallyday réclament désormais 2,3 millions d'euros au Dr Stéphane Delajoux, et à la clinique du Parc Monceau, pour indemnisation de la fameuse tournée. Une première audience technique s'est tenue lundi matin devant le tribunal de grande instance de Paris. Mais aucune date de procès n'a encore été fixée, il faudra encore attendre plusieurs mois.

Un suivi post-opératoire "défaillant" ?

Dans son assignation, le groupe Pont-Neuf, qui intervient au nom d'une demi-douzaine de compagnies d'assurance, rappelle que ce sont "les complications post-opératoires" qui ont conduit à l'annulation de "la seconde tournée prévue entre le 8 janvier et 7 le février 2010". Lors d'une réunion, le producteur Jean-Claude Camus et les assureurs auraient "évalué ensemble le préjudice subi à (...) 6.025.000,09 euros". Les assureurs ont décidé de réclamer un peu plus du tiers de cette somme au Dr Delajoux et à la clinique.

Pour justifier ces prétentions, l'avocat du groupe Pont-Neuf, Me Jean-Marc Delas, se base sur une expertise judiciaire de septembre 2010. "S'ils ont estimé que l'indication opératoire était justifiée et la technique opératoire adaptée, les experts ont cependant considéré que le Dr Delajoux a été défaillant pour ce qui concerne l'information donnée au patient et le suivi post-opératoire", résume Me Delas.

L'assignation relève également la responsabilité de la clinique. En effet, y est-il écrit, "Johnny Hallyday a indiscutablement contracté une infection dans les suites de l'une ou l'autre des interventions pratiquées par le Dr Delajoux à la clinique internationale du Parc Monceau, le 26 et 30 novembre 2009. Le germe de cette infection est un staphylocoque doré". Or "les établissements sont responsables des dommages résultant d'infections nosocomiales".

Mardi 6 Décembre 2011 - 23:57



Nouveau commentaire :

sur cette page