Connectez-vous S'inscrire

Paroles Joyce Jonathan Je Ne Sais Pas lyrics




Il y a des mots qui me gênent, des centaines de mots des milliers de rengaines qui ne sont jamais les mêmes
Comment te dire ? Je veux pas te mentir, tu m'attires
Et c'est là que se trouve le vrai fond du problème
Ton orgueil, tes caprices, tes baisers, des délices
Tes désirs, des supplices, je vois vraiment pas où ça nous mène

Alors on se raisonne, c'est pas la fin de notre monde
Et à tort, on se questionne encore une dernière fois

Je ne sais pas comment te dire
J'aurais peur de tout foutre en l'air
De tout détruire
Un tas d'idées à mettre au clair
Depuis longtemps
Mais j'ai toujours laissé derrière
Mes sentiments

Parfois je me dis que j'ai tort de rester si passive Mais d'où tu me regardes, moi je te dévore
Mais c'est parfois trop dur de discerner l'amour
Mon ami, mon amant, mon amour, et bien plus encore

Alors on se raisonne, c'est pas la fin de notre monde
Et à tort, on se questionne encore une dernière fois

(x2)
Je ne sais pas comment te dire
J'aurais peur de tout foutre en l'air
De tout détruire
Un tas d'idées à mettre au clair
Depuis longtemps
Mais j'ai toujours laissé derrière
Mes sentiments

Je te veux toi avec défauts
Et tes problèmes de fabrications
Je te veux toi, j'veux pas un faux
Pas de contrefaçons

J'vais pas te rendre pour prendre un autre
J'vais pas te vendre pour une ou deux fautes
Je veux tes mots, je veux ta peau,
C'est jamais trop

Je te veux plus, changé d'avis
J'ai vu un autre un peu plus joli
Je ne veux pas, je ne veux plus
Jamais voulu
Et puis t'es qui j'te connais pas
T'as dû rêver ce n'était pas moi
Mes confusions, tu les connais
Laissons tomber

Comment te dire
J'aurais peur de tout foutre en l'air
De tout détruire
Un tas d'idées à mettre au clair
Depuis longtemps
Mais j'ai toujours laissé derrière
Mes sentiments

Je ne sais pas comment te dire
J'aurais peur de tout foutre en l'air
De tout détruire
Un tas d'idées à mettre au clair
Depuis longtemps
Mais j'ai toujours laissé derrière
Mes sentiments...
(x 2)

Dimanche 19 Septembre 2010 - 23:36



Nouveau commentaire :

sur cette page