Connectez-vous S'inscrire

"Pas de plan social chez PSA", assure Nicolas Sarkozy




Le président Nicolas Sarkozy a déclaré jeudi qu'il n'y aurait "pas de plan social" dans le groupe automobile PSA et que les "2.000 salariés du groupe les plus directement concernés par ce projet seront tous reclassés". Le chef de l'Etat, qui s'exprimait lors d'un discours à l'occasion du troisième anniversaire du Fonds stratégique d'investissement (FSI), fonds souverain à la française, confirme ce que disait un peu plus tôt sur RTL le PDG Philippe Varin. Les deux hommes doivent se rencontrer à huis clos dans l'après-midi à l'Elysée.

Selon Nicolas Sarkozy, "l'emploi ne doit pas être la variable d'ajustement" des plans de restructuration des entreprises.

"J'ajoute qu'il est hors de question que PSA réduise ses dépenses de recherche en France. Je souhaite au contraire qu'elles puissent encore s'accroître", a-t-il ajouté.

Le Président de la république a précisé qu'il s'était entretenu mercredi soir et jeudi matin avec Philippe Varin, le président du Directoire de PSA Peugeot Citroën. Ce dernier a réitéré jeudi matin sur RTL son "engagement" à ne procéder ni à un plan social ni à des licenciements dans le cadre des suppressions de postes décidées au sein de son groupe.

Jeudi 17 Novembre 2011 - 12:49



Nouveau commentaire :

sur cette page