Connectez-vous S'inscrire

Pas de politiques chez Drucker pendant la campagne




En 2002, il martelait qu’un passage de Lionel Jospin sur le canapé de “Vivement Dimanche” aurait changé la physionomie des élections. Cette fois, Michel Drucker a fermé son salon dominical aux politiques. Pour que jamais on ne l’oblige à recevoir Marine Le Pen, comme l’assure un de ses proches ?

Lui invoque le casse-tête des temps de parole : “Comment décompte-t-on les archives qui émaillent mon émission ?” Mais il est prêt pour la rentrée : “Sarkozy, Aubry, Hollande, je les ai tous reçus plusieurs fois. Là, il y aura du sang neuf”

Et si Sarkozy ne retourne pas à l’Elysée, et abandonne, comme il l’a dit, la politique, Drucker est déjà l’arme au pied pour recycler cet échec dans un chapitre de “la Lumière et l’Oubli”, ce livre qu’il est en train d’écrire.

Jeudi 29 Mars 2012 - 16:27



Nouveau commentaire :

sur cette page