Connectez-vous S'inscrire

Paternité suposée de Justin Bieber : les tractations se poursuivraient en privé


Alors que la presse américaine rapporte l'abandon de la plainte de la jeune femme accusant le chanteur d'être le père de son bébé, le nouvel avocat de Mariah Yeater explique, lui, qu'il réclame toujours un test de paternité et l'atteinte d'un "accord confidentiel" avec l'artiste.



"Je crois ma cliente." Alors que la presse américaine rapporte, à la suite de TMZ.com mercredi, que la jeune femme accusant Justin Bieber d'être le père de son bébé abandonnait sa plainte, le nouvel avocat de Mariah Yeater déclare, lui, que l'affaire continue en "privé".

Si, en effet, "la plainte a été discrètement abandonnée en fin de semaine dernière", comme l'explique le site spécialisé dans l'actualité des stars, précisant que les avocats de la jeune femme l'avaient quittée, l'homme de loi Jeffrey M. Leving désire faire reconnaître la paternité hors des tribunaux, livre-t-il, le même jour, à People.com. "Nous sommes en train de négocier avec les conseillers de Justin Bieber pour atteindre un accord confidentiel", explique t-il au site internet du magazine américain.

"Protéger Justin"

Suite au dépôt de la plainte, le chanteur canadien, âge de 17 ans, avait annoncé son intention de se soumettre à un test de paternité pour prouver qu'il n'était pas le père du bébé de trois mois de Mariah Yeater, 20 ans. Jeffrey M. Leving souligne souhaiter que le test ait toujours lieu, malgré le retrait de la plainte, sans vouloir commenter "sur la preuve de paternité dont disposerait" sa cliente, en quête de soutien financier pour son fils.

Dans l'entourage de Justin Bieber, le discours demeure inchangé. Le représentant de l'artiste a ainsi publié un communiqué de presse mercredi, dans lequel on peut lire : "Comme nous l'avons dit depuis le début, c'est très triste que quelqu'un fasse des accusations si difficile à défendre, des accusations tellement malveillantes et diffamatoires." "Nous continuons à considérer toutes les options possibles, afin de protéger Justin", conclut le document.

Jeudi 17 Novembre 2011 - 13:17



Nouveau commentaire :

sur cette page