Connectez-vous S'inscrire

Payé pour faire du shopping, ça vous tente ?




Etre largement rémunéré pour faire des emplettes pendant un mois dans sept capitales : c'est l'offre d'emploi proposée par un site internet, qualifiée de "second meilleur job du monde". L'intitulé du poste, à lui seul, a de quoi faire rêver : International Shopping Consultant... Ainsi, après le "meilleur job du monde" (gardien d'un îlot paradisiaque des îles Whitsunday, avec pour seule obligation l'animation d'un blog vantant les mérites de l'île en question, et avec, à la clé, un logement de fonction luxueux et un salaire des plus confortables : 150.000 dollars australiens, soit 83.000 euros), le site internet Let's buy it, en partenariat avec Monster et les hôtels Accor, se lance à son tour dans une campagne publicitaire visant à faire "buzzer" en attirant le chaland par l'espoir d'une coquette somme, gagnée en ayant pour consigne quasi-unique de prendre du bon temps.

Concrètement, le candidat retenu pour ce "second meilleur job du monde" disposera d'un budget de 10.000 euros pour faire du shopping à Paris, New York, Londres, Milan, Berlin, Tokyo et Hong Kong. Il voyagera en classe affaires et sera hébergé en hôtel de luxe. A charge pour lui de "trouver les meilleurs plans, comparer les cultures shopping" et faire part de son expérience sur un blog. Le contrat sera de droit français, et la rémunération nette sera d'environ 3500 euros.

Comment participer
Les candidats, âgés de plus de 18 ans, peuvent se faire connaître jusqu'au 14 décembre. Ils doivent parler français, anglais ou allemand, remplir un questionnaire sur le site du comparateur de prix et de shopping en ligne letsbuyit.com, réaliser une vidéo de 60 secondes et déposer un CV.

L'offensive promotionnelle lancée par l'industrie touristique d'un Etat australien, et remportée en mai dernier par le britannique, Ben Southall, avait attiré p)lus de 34.000 personnes originaires de 200 pays. Pour ce "second meilleur job", au bout d'une semaine, 3000 personnes avaient déjà franchi au moins une des étapes requises de la part des candidats dans les trois pays concernés : France, Angleterre et Allemagne.

Mercredi 18 Novembre 2009 - 11:40



Nouveau commentaire :

sur cette page