Connectez-vous S'inscrire

Petit papa Noël, quand tu descendras du web...




Petit papa Noël, quand tu descendras du web...

Où trouve-t-on le plus souvent le cadeau de Noël qui fera craquer tatie ou le jouet qui fera bondir de joie le petit dernier ? Réponse numéro un : dans une grande surface. Réponse numéro deux : en surfant sur le web. Preuve que le e-commerce a définitivement conquis ses lettres de noblesse, Internet est devenu, derrière les hypermarchés, le deuxième canal de distribution sur lequel les Français prévoient d'acheter leurs cadeaux de Noël, révèle une étude du cabinet Deloitte. Les atouts du web : bénéficier de la livraison à domicile... et échapper à la foule dans les magasins.


Dans le détail, à la question de savoir où ils ont l'intention d'acheter leurs cadeaux (plusieurs réponses possibles), 61% des Français interrogés dans cette étude ont cité les hypermarchés, 42% les magasins en ligne, 41% les magasins spécialisés, 33% les grands magasins traditionnels, 29% les sites internet discount, 13% les sites de ventes aux enchères, 8% les sites de revente sur internet... La livraison à domicile motive le choix du commerce électronique pour 60% des personnes interrogées, presque à égalité avec la possibilité d'éviter les magasins bondés (59%).


Plus de transparence

"On assiste à une montée d'internet depuis des années", souligne Gilles Goldenberg, responsable du secteur distribution et biens de consommation chez Deloitte. "La première utilisation, c'est la sélection, aller rechercher le meilleur prix", indique-t-il. Dans ce domaine, internet permet une plus grande transparence. De même, 56% des personnes interrogées dans le cadre de cette étude s'attendent à trouver sur la Toile un plus grand choix de produits. A noter que seuls 5% des consommateurs auront recours à l'achat en ligne pour éviter d'être contaminés par la grippe H1N1 dans les magasins.

L'utilisation du net ne sera pas la même selon l'âge : les plus jeunes y feront leurs emplettes et utiliseront les sites de ventes aux enchères, tandis que les plus âgés seront davantage à la recherche de comparaisons des prix et des produits. A contrario, la principale raison invoquée pour ne pas utiliser le web est celle de ne pas pouvoir toucher les produits (64%).


Jeudi 12 Novembre 2009 - 11:47



Nouveau commentaire :

sur cette page