Connectez-vous S'inscrire

Pierrick Lilliu - Besoin d'Espace




Depuis la grande finale de la Nouvelle Star, Pierrick Lilliu s’est dévoué à la réalisation de son premier album avec sincérité et conviction. Une révélation. Ni stratège, ni poseur, il ne calcule pas sa façon d'interpréter une chanson. Pas de stratégie. Ce naturel, c'est sa force. C'est ce qui donne une résonance touchante et claire à son album "Besoin d'espace". C'est ce qui fait qu'il chante comme si rien d'autre n'existait.

Les mots qu'il aime sont d'un romantisme torturé. Ses guitares saturées ne sont qu'une carapace - derrière elles, son âme ne s'abstient pas d'être sensible. Qu'il les écrive lui-même ("Des larmes", maquettée sur le matériel musical qu'il vient de s'offrir), ou qu'il les inspire à Jérémy Châtelain, Patrick Fiori, François Welgryn, Steeve Estatof…Mais la phrase qui l'a le plus touché, et qui, de fait, donne son titre à l'album, vient de son second single, « J'ai besoin d'espace - C'est ce qui me résume le mieux. On parle d’espace, de liberté... »

La liberté, il en a besoin, en effet. Mais il sait aussi en donner aux autres. Faire confiance aux musiciens, à son équipe... «Quand j'ai entendu ce que le groupe avait joué sur mon premier single.Ça collait parfaitement à ce que je voulais. Ils ont tout de suite perçu la tonalité que je souhaitais pour cet album.»

Le jeune homme avait donné ses références, clairement rock. Logique, donc, que l'on retrouve ici et là l'énergie d'un refrain à la Linkin Park, une intro de piano à la Muse ("Là-haut"), ou des tournures à la Damien Saez. «J'aime aussi Dolly, Noir Désir, Matmatah, Mickey 3D, et, quoi que certains pensent d'elle, Emma Daumas». De cette dernière, il pourrait être le petit frère ...

Pierrick est d’ailleurs très fier du featuring familial avec Nicolas Lilliu sur le titre « Comme un frère ». Son besoin de liberté cohabite avec un certain attachement à ses racines. «A la fin de l'enregistrement des voix, j'ai pris deux semaines pour aller voir ma famille. J'ai fait écouter les chansons à mes parents, je crois qu'ils sont contents». À cet instant, une étincelle de fierté passe dans son regard bleu. Mais qu'on ne s'y trompe pas : il sait très bien qu'il en est à l'étape "découverte". Pierrick se découvre lui-même, et découvre en même temps tous les rouages de la musique. «Je n'avais aucune conscience de toutes les étapes nécessaires au lancement d'un disque».

Avec "Besoin d'espace", Pierrick nous invite à plonger dans son univers, tourmenté par le poids d'une société qui ne laisse plus de place à l'ingénuité. Pierrick n'a rien à cacher, il a encore tout à apprendre et sa curiosité fait sa force. Le besoin vital de liberté et de sincérité qui l'anime, Pierrick l'exprime avec chaque mot, chaque note de ce premier album, une vraie bouffée d'air frais.

Dimanche 6 Novembre 2005 - 00:42



Nouveau commentaire :

sur cette page