Connectez-vous S'inscrire

Plan B : "C'est la soul qui m'a découvert mec!"




En 2006, Ben Drew, alias Plan B, rappe "Ma mre aime un fumeur de crack" - Mama (Loves a crackhead). Des paroles crues sur des guitares acoustiques. La presse britannique prsente alors l'auteur de Who Needs Actions When You Got Words comme un croisement entre Eminem et Damien Rice. En 2010, l'ex-petite frappe de l'East London, acteur la petite semaine, brouille les cartes. Le dbit mitraillette et la capuche sont remiss au vestiaire. Voix de falsetto, costard cintr, Plan B a mut en chanteur soul. A 26 ans, il signe l'un des tubes de l'anne : She Said. Quelques heures avant un concert ensoleill au festival Rock en Seine, rencontre sous la pluie avec le phnomne de l'anne.

Comment avez-vous dcouvert la soul ?

C'est la soul qui m'a dcouvert mec ! Quand j'ai commenc jouer de la guitare et composer des chansons, c'est le style qui est venu naturellement. La soul n'a pas disparu quand j'ai commenc le hip hop. Elle est juste reste en retrait. Avec le temps, ma voix et mon criture sont devenus plus matures et meilleures. Ce disque est juste mon interprtation de que j'imagine tre la Soul que j'ai dcouvert travers les Jackson 5 ou des films comme Stand By Me ou My Girl.

Vous souvenez-vous des premiers titres soul que vous avez entendu ?

La musique des films My Girl avec Macaulay Culkin et Stand By Me avec River Phoenix. Ma soeur les adorait tous les deux. Alors, elle les passait en boucle la maison. Voil mes premiers souvenirs. Je ne me suis jamais assis pour couter des albums soul la maison. J'coutais Prodigy, de la drum and bass, Radiohead. Je n'ai jamais vraiment cout de soul, mais je la comprends. C'est pour a que je dis qu'elle m'a trouv. C'est comme un cadeau. La soul a toujours t l.

Vous avez jou quelques rles au cinma. C'tait votre premire passion ?

Non, ma premire passion c'tait le football. La musique est venue aprs. Mais ma mre m'a dit : "Tu ne dois pas mettre tous tes oeufs dans le mme panier. Tu ne peux pas seulement te consacrer la musique. Si a marche pas, tu feras quoi ?" J'aimais aussi les films alors je me suis inscrit au collge et j'ai tudi la production mdia. Et j'ai ralis que je devrais ensuite aller l'universit, que j'aurais vingt ans et que tout ce que j'aurais au bout du compte c'est un bout de papier tout juste bon brler. Un bout de papier en-tte de l'universit ne signifie pas que tu peux passer la ralisation. Alors j'ai dcid de laisser tomber le collge et de m'investir fond dans la musique dans le but de gagner un jour assez d'argent pour raliser le film que j'aurais envie de faire. Et c'est ce qui est arriv. En 2008, j'ai tourn mon premier clip vido pour la chanson Pieces, du groupe Chase & Status, et mon premier court mtrage, Michelle ( voir ici). Il m'aura fallu trois ans finalement pour y arriver mais je commence le tournage de mon premier film Ill Manors ce mercredi [NDLR : Le 1er septembre, interview ralise le 28 aot]. C'est un film musical. Je pense l'avenir alterner entre la musique et le cinma.

Quelle est l'histoire ?

Vous avez vu Crash ? [NDLR, film de Paul Haggis, sorti en France en 2005 sous le titre Collision] C'est un quivalent hip hop et musical qui se droulerait dans l'est de Londres. Il y a six histoires qui s'entremlent. Chacune a sa propre chanson.

Vous avez aussi en projet l'adaptation au cinma de votre album concept The Defamation of Strickland Banks ?

Oui, mais je le ferai l'anne prochaine.

On m'a dit que vous aviez t trs impressionn par Un Prophte, de Jacques Audiard.

Pour moi c'est une rfrence. Je vais dire aux acteurs : "Regarde le Prophte et analyse le jeu de l'acteur principal. Il apparat sans prtention, il ne surjoue pas. Tout est trs rentr, tout se passe dans le regard. Essaye d'intgrer cela dans ta performance." Un ralisateur comme Quentin Tarantino est aussi une rfrence. Dans ses films, il y a beaucoup de dialogues. J'aime a.

Ce que vous aimez en fait c'est raconter des histoires. Peu importe le support. Vous inspirez-vous de votre propre histoire ?

Mon premier disque, Who Needs Actions When You Got Words, tait plus autobiographique. Celui ci, The Defamation of Strickland Banks, c'est une oeuvre de fiction. Mais c'est fascinant comme la vie peut imiter l'art. Depuis que a a explos pour moi, c'est comme si soudainement je vivais dans le monde fou dans lequel volue Strickland Banks.

Vous allez jouer dedans ?

Comme pour les clips dj raliss, je suis Strickland Banks. Mais je ne vais pas diriger ce film. Enfin officiellement. Car, quand je suis sur le plateau, je participe quand mme la mise en scne.

Il tait prvu un volet rap votre disque. Verra-t-il le jour ?

Oui, cela s'appellera The Ballad of Bellmarsh. Il est prt. Il n'y a plus qu' mixer les titres.

Et ensuite, allez vous continuer dans une direction soul ou revenir au rap ?

J'ai envie de faire du dubstep ou un disque de reggae.

C'est ce que vous coutez en ce moment ?

A vrai dire, je n'ai pas beaucoup de temps pour couter de la musique en ce moment ! L'ide est surtout de garder une part d'excitation travers de nouveaux dfis. Faire un disque de reggae est un challenge [NDLR : Pendant son concert Rock en Seine il a donn une version reggae de la chanson Prayin']

Comment expliquez-vous que la soul, apparue la fin des annes 1950, soit toujours aussi populaire en 2010 ?

Parce que c'est la musique de l'me. Elle est honnte, sincre et joue live. Si tu joues de la guitare sans y mettre ton me, sans t'investir dans ce que tu fais, a ne sonne pas, les gens le sentent. Tu peux prendre deux bassistes avec la mme ligne de basse, a ne va pas sonner pareil. C'est une question de feeling.

Connaissez-vous la nouvelle scne soul : Aloe Blacc, Eli "Paperboy" Reed, Mayer Hawthorne ?

J'aime beaucoup Mayer Hawthorne. Je ne pense pas faire partie d'un revival, ou alors, je fais partie de mon propre revival. Je ne pense pas que l'on fasse partie d'une mme scne, tout cela reste trs personnel. C'est trs inconscient. Je ne les connaissais pas avant de faire cette musique. Quelqu'un m'a dit : "Ta musique me rappelle ce que fait Mayer Hawthorne. Tu devrais l'couter". Ouais, on est dans la mme veine. Mais nous ne sommes pas influenc les uns par les autres. Je fais la musique soul telle que je l'imagine. Je n'essaye pas d'tre quelqu'un d'autre.

Mercredi 8 Septembre 2010 - 17:44



Nouveau commentaire :

sur cette page