Connectez-vous S'inscrire

Pourquoi il ne faut pas bouder le Budos Band




Dans leur fief de Staten Island, aux Etats-Unis, la dizaine de sorciers du son qui composent le collectif Budos Band concocte une musique venimeuse et explosive, un terrible poison funk qu'ils ont baptis "afro-soul instrumental". La recette est videmment garde secrte, mais on peut en distinguer quelques composants : cuivres ronflants, groove rampant, soul pice, rythmes afro-beat, jazz thiopien, rock psychdlique. Pass dans la marmite du Budos, le "Day Tripper" des Beatles en ressort ainsi la tte l'envers ("Reppirt Yad"), comme envot par une messe vaudoue. On ne s'tonnera pas de dcouvrir dans les prochains mois quantit de samples tirs des compositions de ce troisime album du Budos, qui sonne comme la BO d'un film de la "blaxploitation" des annes 1970. Les fameux effets secondaires sans doute.

Vendredi 17 Septembre 2010 - 09:54



Nouveau commentaire :

sur cette page