Connectez-vous S'inscrire

« Presbyacousie, presbytie : même combat ? »


Le 18 mars 2011 – Il y a quelques semaines, Alain Afflelou a annoncé qu’il souhaitait ouvrir 80 magasins dédiés à l’audition d’ici la fin de l’année. Analyse et réactions de Louis Blohorn et Maxence Petit, co-fondateurs de SONALTO, société distribuant le premier assistant d’écoute prêt à l’emploi, Octave.



Réaction à l’actualité « Afflelou »
---------------------------

Equiper les Français à temps et démocratiser l’offre


Une bonne nouvelle pour l’équipement des personnes ressentant des gênes auditives ?

« L’arrivée d’Afflelou sur le marché de l’audition est une bonne nouvelle dans la mesure où il met sa notoriété et son savoir-faire au service de l’équipement des personnes ressentant des gênes auditives », se félicitent les 2 co-fondateurs de Sonalto.


Cette offre ne s’attaque pas au problème essentiel : les Français s’équipent le plus tard possible !

Cependant, le Docteur Petit, ORL concepteur d’Octave, estime qu’en proposant une offre d’audioprothésiste conventionnelle de plus sur le marché, Alain Afflelou ne pourra pas s’attaquer directement aux raisons essentielles du sous-équipement :

- le prix : plus de 3 200€ pour un appareillage bilatéral (prix moyen en France - source : santeclair).
- La complexité des démarches : après la prescription de l’ORL, 4 à 5 rendez vous sont nécessaires pour la mise au point de la prothèse auditive.

Globalement, les Français attendent trop longtemps avant de s’équiper d’une aide auditive (73 ans en moyenne). De même qu’il y a 20 ans, les lunettes loupes vendues en libre service en pharmacie ont permis d’abaisser sensiblement l’âge du premier équipement des presbytes, aujourd’hui l’assistant d’écoute va démocratiser l’accès aux aides auditives grâce à ses atouts : son prix et sa simplicité.


Face aux refus des presbyacousiques débutants de s’appareiller, une solution non médicalisée, prête à l’emploi, et vendue à un prix abordable, semble aujourd’hui essentielle, pour pouvoir les inciter à s’équiper plus tôt. Ce, en dédramatisant l’appareillage auditif et en le rendant plus accessible.

« Notre assistant d’écoute Octave s’inscrit en complément de l’offre classique des audioprothésistes. » précisent les 2 fondateurs.

Selon une étude menée par SONALTO auprès d’ORL lors des Assises ORL de Nice, un appareil comme OCTAVE permettrait d’inciter les presbyacousiques (personnes ayant des pertes auditives naturelles liées à l’âge) à s’équiper plus tôt en dédramatisant l’appareillage auditif et en le rendant plus accessible.


L’assistant d’écoute distribué en pharmacie, devient ainsi une première étape (comme les lunettes loupes dans l’optique) qui permet de s’habituer progressivement au port d’une aide auditive.

Le passage vers un appareillage prothétique plus sophistiqué, lorsque le besoin s’en fait sentir, est ainsi largement facilité.


Finalement, il s’agit de deux démarches complémentaires :

 L’une, celle d’Alain Afflelou, vient renforcer la concurrence sur le marché actuel de la prothèse auditive ; ce qui permettra peut-être d’en faire baisser le prix
 L’autre, celle de Sonalto, apporte une nouvelle solution qui va contribuer à augmenter la part des personnes équipées et à démocratiser concrètement l’accès à une aide auditive.



A propos de Sonalto
Créé en janvier 2010 sous l’impulsion du Docteur Petit, par Maxence Petit et Louis Blohorn, Sonalto est une start-up innovante qui fabrique, importe et distribue des assistants d’écoute. Le credo : proposer enfin une solution simple aux presbyacousiques débutants.
Après une levée de fonds de 500 K€ fin 2010 auprès de 2 Business Angels, Sonalto a réalisé avec brio le lancement commercial d’Octave, le premier assistant d’écoute, en janvier 2011.

www.sonalto.fr








A propos d’Octave

A la manière des lunettes loupes lancées en 1991, qui ont contribué à améliorer sensiblement la prise en charge des personnes atteintes de presbytie, l’assistant d’écoute joue le même rôle auprès des personnes atteintes de presbyacousie.
Octave est une oreillette auditive numérique qui amplifie intelligemment les sons. Vendue en libre service en pharmacie à un prix abordable, elle apporte un confort d’écoute pour les personnes souffrant d’une gêne légère d’audition.
Lancé mi janvier 2011.


Octave n'est pas une prothèse auditive. En cas de gêne persistante, d’antécédents auriculaires ou de douleurs à l’oreille,
consulter immédiatement un médecin ORL.

Vendredi 18 Mars 2011 - 05:42



Nouveau commentaire :

sur cette page