Connectez-vous S'inscrire

Procès Desperate Housewives : un témoin gênant pour Marc Cherry ?




Procès Desperate Housewives : un témoin gênant pour Marc Cherry ?
Une simple erreur de "sélection des destinataires" pourrait remettre en question toute la défense de Marc Cherry, créateur de la série Desperate Housewives, dans le procès qui l'oppose à l'une de ses anciennes actrices vedettes, Nicollette Sheridan. Comme TF1 News vous l'a déjà raconté (Lire : Les Desperate housewives liguées contre Nicollette Sheridan ), l'interprète de la bimbo de Wisteria Lane Edie Britt a porté plainte contre le créateur de la série à succès en avril 2010 pour agression et rupture de contrat abusive. Elle lui reproche notamment de l'avoir "frappée à la tête" en 2008 et d'avoir fait disparaître son personnage à la suite de récriminations. Une théorie vivement démentie par Marc Cherry (Lire : Procès Desperate Housewives : une histoire de "gifle" et de "corps sur la rue" ).

Mais les avocats de Nicollette Sheridan ont sorti, mardi, leur arme secrète. Un témoin susceptible de tout changer. Comme le rapporte le site spécialisé dans les célébrités TMZ, ils bénéficient du témoignage plutôt compromettant d'un employé du plateau de Desperate Housewives. Ce dernier affirme avoir reçu "par erreur" un mail de ABC, dans lequel la chaîne qui diffuse le programme outre-Atlantique explique que son service informatique était en train de nettoyer tous les disques durs de l'entreprise. Contenu à effacer? Toutes communications faisant état de la mort du personnage de Nicollette Sheridan.

Une annonce qui a "stupéfié" les avocats de la chaîne, expliquant qu'ils n'avaient pas connaissance d'un tel témoin ou d'un tel mail. Selon les avocats de l'actrice, le mail indique "sans aucun doute une conspiration pour effacer toute correspondance". Ce qui tendrait à montrer que la mort d'Edie n'était pas écrite avant leur fameuse dispute. Mais pour le moment, le juge n'a pas précisé s'il laisserait ce nouveau témoin témoigner devant le jury.

Mercredi 14 Mars 2012 - 05:21



Nouveau commentaire :

sur cette page