Connectez-vous S'inscrire

Procès Desperate Housewives : une histoire de "gifle" et de "corps sur la rue"


Le procès opposant Marc Cherry à Nicollette Sheridan bat son plein à Los Angeles. Le créateur de la série a produit, mercredi, des notes de scénario tendant à prouver qu'il voulait tuer le personnage d'Edie Britt, avant que l'actrice ne porte plainte en justice.



Procès Desperate Housewives : une histoire de "gifle" et de "corps sur la rue"
Le procès opposant Marc Cherry, le créateur de la série Desperate Housewives, à Nicollette Sheridan bat son plein (lire "Les Desperate housewives liguées contre Nicollette Sheridan"). Celle qui incarnait Edie Britt, dans la série, a déposé plainte en justice, en avril 2010, et l'attaque pour agression et rupture abusive de contrat.

Plus exactement, la comédienne américaine de 48 ans accuse Marc Cherry de l'avoir frappée à la tête, en 2008, et de l'avoir licenciée, en tuant son personnage, suite à ses récriminations sur son attitude. Ce geste, il est évidemment au cœur du procès. Et c'est autour de lui que les avocats des parties adverses s'empoignent.

"Un corps abandonné dans la rue"

Nicollette Sheridan parle d'un "coup violent à la tête". Mais d'après l'avocat de Marc Cherry, sa plainte initiale en justice mentionnait une "gifle", évolution de son témoignage sur laquelle s'appuie la défense pour arguer de la mauvaise fois de l'actrice. De son côté, Marc Cherry, lui, a expliqué à la barre que, certes, "sa main avait touché sa tête", mais dans le cadre spécifique d'une explication de scène, pas de manière volontaire.

Et puis, il y cette histoire de "corps dans la rue". Marc Cherry veut prouver qu'il souhaitait déjà tuer le personnage d'Edie Britt, avant que l'actrice ne porte plainte contre lui. Pour ce faire, il a produit, mercredi, des notes se rapportant au scénario de l'épisode 11 de la saison 5, mentionnant "un corps abandonné au milieu de la rue" et "le mari d'Edie la tue". Marc Cherry a assuré à la barre que le corps en question était celui du personnage de Nicollette Sheridan, électrocuté en pleine rue, dans l'épisode 18 de la saison 5.

Ces documents ne prouvent rien, s'est insurgé l'avocat de la plaignante. "Les notes sont des idées, pas des décisions". Toujours est-il qu'il aura beaucoup à faire dans les jours qui viennent. Les descriptions négatives sur le comportement non professionnel de sa cliente, pendant le tournage de la série, ne cessent de s'accumuler. Mais le jeu en vaut la chandelle : Nicollette Sheridan réclame 6 millions de dollars en dommages et intérêts.

Jeudi 8 Mars 2012 - 23:56



Nouveau commentaire :

sur cette page