Connectez-vous S'inscrire

Procès Michael Jackson : le Dr Murray reconnu coupable d'homicide involontaire




«Guilty». Le Dr Conrad Murray, le médecin personnel de Michael Jackson, a été déclaré coupable d'homicide involontaire lundi soir par le jury de la Cour supérieure de Los Angeles.

Conrad Murray a gardé un visage de marbre en entendant sa condamnation.

Le médecin âge de 58 ans a quitté la salle du tribunal les menottes au poing: il a été remis aux autorités pénitentiaires qui devraient le placer en détention jusqu'au 29 novembre, date à laquelle lui sera signifiée sa peine.

Le juge a estimé que sa conduite «imprudente» présentait un risque pour la sécurité du public et que «sa détention était appropriée». Il a refusé toute possibilité de versement d'une caution.

Une clameur de joie s'est élevée à l'énoncé du verdict parmi les fans du défunt «roi de la pop» massés devant le tribunal californien.

«L'esprit de Michael sera avec nous dans la salle d'audience», avait écrit sur Twitter La Toya Jackson, soeur de la star, à quelques minutes de la lecture du verdict dans le procès à Los Angeles du Dr Conrad Murray, ajoutant : «Et il fera en sorte que le verdict rendu soit juste».

Les enfants de Jackson absents

Les douze jurés au procès du Dr Conrad Murray, le dernier médecin de Michael Jackson accusé d'homicide involontaire, étaient parvenus lundi à un verdict. Le juge Michael Pastor avait décidé de laisser s'écouler deux heures entre le moment où le jury était parvenu à un verdict et sa lecture, le temps pour les familles Jackson et Murray de se rendre au tribunal, situé dans le centre-ville de Los Angeles.

Selon le site TMZ.com, les enfants de Michael Jackson ne viendront pas au tribunal et c'est leur grand-mère, Katherine Jackson, qui leur annoncera le verdict.

Les sept hommes et cinq femmes du jury ont eu besoin de deux journées de délibérations pour déterminer si une «négligence criminelle» du praticien a contribué au décès brutal du «roi de la pop» à l'âge de 50 ans.

Mardi 8 Novembre 2011 - 01:50



Nouveau commentaire :

sur cette page