Connectez-vous S'inscrire

Quaisoir - Missiles, le 19 octobre 2009




Le patronyme choisi par Guillaume Pervieux, artiste et musicien marseillais, résume parfaitement sa démarche : emprunté à un personnage de polar anglo-saxon, il sonne comme un étrange nom français.Loin d’une chanson figée et conventionnelle, Quaisoir assume autant ses influences folk anglo-américaines que celles de la chanson et des voix françaises.

Ce grand écart réussi lui permet des compositions et des interprétations entre la chanson française réaliste et le gros rock énervé des héritiers mal consommés de Noir Désir. Différent Quaisoir ? Peut-être ces deux voix, féminine et masculine, entremêlées, un grandiloquent lo-fi, rock sans être ” rock français “, ou alors une tendance à éviter les modes, les étiquettes.

EN CONCERT LE 3 DECEMBRE A CAFE DE LA DANSE A PARIS (Avec Boulbar)

Lundi 28 Septembre 2009 - 19:35



Nouveau commentaire :

sur cette page