Connectez-vous S'inscrire

Rec. - Edition Simple




14,99 €
Rec. - Edition Simple

Jaume Balaguero, Paco Plaza

La jeune et pétillante Angela Vidal (Manuela Velasco), animatrice de l’émission télévisée Pendant que vous dormez, suit avec son caméraman une petite équipe de pompiers, appelés d’urgence pour une intervention nocturne dans le centre de Barcelone. Les habitants d’un vieil immeuble ont été réveillés par des hurlements inhumains provenant de l’appartement d’une vieille dame. Tandis qu’Angela somme son caméraman de filmer sans interruption, deux pompiers, accompagnés de policiers, enfoncent la porte de l’appartement suspect. A partir de là, la situation va salement dégénérer… Après “Le projet Blair Witch” et le sensationnel “Cloverfield”, voici le nouveau film d’horreur en temps réel, filmé façon documentaire, avec une caméra HD qui virevolte tous azimuts. Mis en scène par deux jeunes passionnés du cinéma de genre, les Espagnols Jaume Balagueró (“Darkness”, “La secte sans nom”…) et Paco Plaza (“L’enfer des loups”), “Rec” utilise astucieusement, et avec un certain cynisme, les codes du reportage télé pour mieux piéger le spectateur. Meneuse de jeu, et hurlant mieux que personne, Manuela Velasco se révèle très convaincante en ambitieuse poupée propulsée en plein cauchemar. En basculant de la chronique du quotidien au fantastique, auquel viennent brutalement se greffer gore et terreur pure, le film monte en puissance et prend aux tripes jusqu’à un final à faire dresser les cheveux sur la tête. Sauvage et hystérique, ce huis clos de l’horreur a remporté le Prix du jury et celui du public au festival de Gérardmer 2008.L’édition Simple profite de très bons suppléments. L’excellent commentaire audio des réalisateurs fourmille d’anecdotes, et le making of de 40 minutes offre un bon aperçu du tournage. Les amateurs du cinéma de genre apprécieront le document exclusif à l’édition française dans lequel le tandem de cinéastes prodiguent (en français) des conseils pour réaliser soi-même son film d’horreur. Y figure également le court-métrage gagnant du concours Nokia, au titre suggestif ”Les ongles”.Image et son : Une efficacité diabolique ! (Master certifié THX)


Mercredi 22 Octobre 2008 - 13:17



Nouveau commentaire :

sur cette page