Connectez-vous S'inscrire

Record absolu de fréquentation pour le Jardin d'Acclimatation




De mémoire humaine, même si certains tentaient de se référer à de beaux dimanches des années 60, aux affluences des lendemains de la Libération, nul n’avait jamais vu pareille cohue dans les allées du Jardin d’Acclimatation ! En une seule journée, ce sont en effet près de 25 000 visiteurs payants (on peut donc en compter 15% de plus, principalement des enfants de moins de 3 ans pour lesquels l’entrée est gratuite) qui s’étaient donné rendez-vous dans le plus ancien parc de loisirs de la capitale pour profiter à la fois d’un jour férié, qui terminait un pont, du retour inespéré du soleil et surtout, du « Jardin Japonais », manifestation qui, depuis le 7 avril 2012, rassemble plus de 300 artistes et artisans venus spécialement de l’archipel pour animer démonstrations, spectacles, ateliers, parades....

Pourtant, le précédent record de fréquentation n’était pas très ancien. Il avait été battu l’an dernier, le 2 avril 2011, lorsque près de 21 000 visiteurs avaient franchi la porte du carrefour des Sablons pour visiter le parc tandis que régions, départements et territoires ultramarins commençaient de s’installer sur ses pelouses pour un mois dédié aux Outremers français. Il avait été également approché lors des « Journées Particulières » organisées les 15 et 16 octobre 2011 par le Groupe LVMH, mais il s’agissait d’une opération portes ouvertes.

De façon plus générale, quand on les compare à ceux de la dernière décennie pour le 1er mai, ces chiffres sont impressionnants. En 2006 et 2008, par exemple, 7 000 visiteurs seulement avaient été comptabilisés. A l’inverse, 20 000 avaient été enregistrés en 2007 et 2009, niveaux qui étaient considérés jusqu’alors comme des maxima pour ce jour particulier.

On se bousculait hier dans la rue japonaise pour découvrir le talent des céramistes, l’art du pliage d’origamis mais aussi essayer des kimonos, s’initier à l’ikébana ou à la calligraphie et assister aux spectacles sur les deux grandes scènes en plein air : danse de la Fête d’Ohara, défilés en costumes d’Imayô - des danseuses travesties en hommes, concert de sanshin - cet instrument à corde de la région d’Okinawa, Ensemble Sakura et ses chants minyô, flûte shakuhachi et luth biwa, Kenbu - la danse du sabre… pour la plus grande satisfaction de l’Ambassade du Japon, de la Maison de la Culture du Japon à Paris et de tous les partenaires qui ont tant investi dans cet événement un an après la triple catastrophe de Fukushima.

Le restaurant gastronomique La Grande Verrière, le salon de thé Angelina, les restaurants Le Pavillon des Oiseaux, la Chaumière Gourmande et La Terrasse, étaient pris d’assaut.

Marc-Antoine Jamet, président du Jardin d'Acclimatation a déclaré : "Ce record est le résultat du travail collectif des équipes du parc qui se sont formées et professionnalisées pour mieux accueillir enfants, familles, promeneurs et touristes. Nous le prenons comme une récompense, témoignage de la satisfaction et de la confiance de nos visiteurs. C'est un premier aboutissement, avant l'ouverture de la Fondation Louis Vuitton, pour un nouveau Jardin plus ouvert et plus divers, immuable et changeant, fidèle à sa tradition et adapté à son public actuel."

Mais un nouveau challenge s’ouvre pour le Jardin d’Acclimatation et ses équipes : les 5, 6, 7 et 8 mai, commémoration de la Victoire de 1945, constitueront également, pour beaucoup, un second grand pont de printemps, ponctué par un dimanche électoral qui devrait inciter les Parisiens à rester dans la capitale et les Franciliens à ne pas s’éloigner des bureaux de vote. Pour partir quand même en week-end et, même franchir 10 000 kilomètres sans perdre une minute, il leur suffira de descendre à la station de métro Les Sablons, de venir en bus ou de prendre le célèbre petit train Porte Maillot.

Mercredi 2 Mai 2012 - 19:48



Nouveau commentaire :

sur cette page