Connectez-vous S'inscrire

Référendum en Grèce : Papandréou fait machine arrière




Un gouvernement d'union nationale plutôt qu'un référendum ? L'hypothèse n'est plus taboue pour Georges Papandréou. Au terme d'une journée d'ouverture de G20 très mouvementée, le premier ministre grec s'est en effet dit prêt à abandonner l'idée d'un référendum portant sur le plan d'aide promis par l'UE et le FMI.

Mais il a également refusé toute démission, considérant que des élections anticipées seraient "catastrophiques". La seule alternative qui s'offre à lui est donc la formation d'un gouvernement de coalition. Pour ce faire, il a confirmé devant les parlementaires de son groupe, en début de soirée, l'ouverture de négociations avec l'opposition de la Nouvelle-Démocratie (droite). Peu avant, le leader de la droite, jusqu'alors hostile à toute discussion, avait entrouvert la porte à ces négociations. Seule certitude : les multiples revirements du Premier ministre grec entretiennent une belle confusion jeudi soir.

Jeudi 3 Novembre 2011 - 22:54



Nouveau commentaire :

sur cette page