Connectez-vous S'inscrire

Roland-Garros 2012 - Tsonga souffre un set, Mahut s'offre Roddick


Touché au genou gauche, Juan Martin del Potro (n°9) a eu besoin de quatre sets pour se défaire d’Albert Montanes, dimanche (6/2, 6/7 (5), 6/2, 6/1). Il retrouvera au 2e tour Edouard Roger-Vasselin. "Big Jo", a lui, perdu le premier set avant de dérouler face à Andrey Kuznestov. La grosse "perf" du jour a été réalisée par Nicolas Mahut, tombeur d'Andy Roddick (n°26).



Roland-Garros 2012 - Tsonga souffre un set, Mahut s'offre Roddick
En tête un set et 5-2 dans le tie-break de la deuxième manche, Juan Martin del Potro semblait parfaitement lancé contre Albert Montanes. Oui, mais… L’Argentin a alors perdu cinq points de rang. Touché au genou gauche, le vainqueur de l’US Open 2009 a dès lors montré quelques signes d’agacement. La première surprise du tournoi était-elle en train de se dessiner sur le court Philippe-Chatrier ? Pas vraiment, "Delpo" a vite remis de l’ordre dans son tennis. Score final : 6/2, 6/7 (5), 6/2, 6/1 en 3 heures et 10 minutes. Tout de même. On connaît plus calme comme entrée en matière.

"C’était un match difficile pour débuter le tournoi. Tous les Espagnols sont durs à jouer sur terre battue (…) J’ai commencé à avoir des problèmes au genou après Madrid, a rappelé Juan Martin Del Potro. Je travaille tous les jours avec mon kiné. Je dois prendre le temps nécessaire pour me reposer, me soigner. Malgré ce problème, je trouve que j’ai bien joué au début mais aussi sur la fin." Après cette mise en bouche plutôt épicée, la tête de série numéro 9 retrouvera Edouard Roger-Vasselin. Un adversaire qui s’est imposé lors de leur unique face-à-face. C’était à Tokyo, en 2009.

"Doudou" pour "Delpo"
En bonne forme depuis le début de la saison et tout proche de son meilleur classement (82e contre 78e en avril dernier), le Français a confirmé avec un succès contre Vasek Pospisil (3/6, 6/3, 6/2, 6/2). "J’ai ressenti une petite tension au début parce que j’étais presque dans l’obligation de gagner, mon adversaire étant moins bien classé que moi (101e, ndlr)", a-t-il reconnu. Une tension qui devrait s’envoler dès son prochain match: "Je jouerai complètement libéré. Je suis prêt à tout donner ".

Tsonga, une alerte avant de dérouler
Très attendu, Jo-Wilfried Tsonga (n°5) a, lui, laissé passer l’orage. Auteur d’un premier set quasi-parfait remporté 6-1, Andrey Kuznetsov -et ses trajectoires très tendues– a surpris le public du court Philippe-Chatrier. Avant de déchanter. Le jeune Russe issu des qualifications (21 ans, 160e) n'a pas tenu la distance et c'est bien le Manceau qui a finalement -et logiquement- composté son billet pour le 2e tour (1/6, 6/3, 6/2, 6/4). Un stade de la compétition où il retrouvera Cedrik-Marcel Stebe, qui a bénéficié de l’abandon de Joao Souza, souffrant d’une dorsalgie.

La belle perf’ de Mahut
Andy Roddick (n°26) avait disputé… et perdu trois matches sur terre battue avant Roland-Garros, lors de la Coupe du monde des nations. Qu'entre lui et la surface ocre, l'amour ne soit pas fou n'est plus un secret depuis longtemps. Et Nicolas Mahut a su en profiter, avec la manière, pour signer un succès en quatre sets (6/3, 6/3, 4/6, 6/2). L’Américain restera, lui, dans les tablettes de la 86e édition des Internationaux de France comme la première tête de série à avoir chuté.

Dasnières de Veigy et Adrian Mannarino s'en vont
Dans les autres matches de la journée, Jonathan Dasnieres de Veigy et Adrian Mannarino, titulaires de wild-cards, se sont inclinés respectivement face à Juan Carlos Ferrero, ex-numéro 1 mondial et lauréat du tournoi en 2003 (6/1, 6/4, 6/3), et Fabio Fognini (6/0, 7/5, 6/1). "Quand je vois tout ça, le court (Suzanne-Lenglen), les spectateurs, mon adversaire, je me dis que ce n’est pas vraiment le même sport que celui que je pratique toute l’année, a dit dans un sourire Jonathan de Veigy, dont l’objectif est d’accrocher le Top 100 (il est 158e, ndlr). Mais c’est tellement bon !"

Dimanche 27 Mai 2012 - 23:19



Nouveau commentaire :

sur cette page