Connectez-vous S'inscrire

Rose




Derrière un prénom doucereux et un goût certain pour les ballades bien balancées, Rose ne manque ni de piquant ni d’espièglerie. La jeune femme a endossé le manteau de ses failles et épinglé les plus belles lâchetés de ses jules pour dessiner, dans un premier album, les contours d’une vie sentimentale nourrie d’ardeurs ("La Liste") et d’anicroches ("D’autres ailes"). Pour soutenir ce vague à l’âme, Rose emprunte au folk quelques accords acoustiques, comme pour mieux se rapprocher de Dylan et de ses fables assassines. Entrecoupées de notes bleues et de respirations jazzy ("Je m’ennuie", "Rose"), les compositions de la chanteuse ambitionnent de dépasser les rouages de la chanson française pour s’échouer sur des rivages nord-américains. Une audace que souligne un timbre velouté et légèrement cassant, capable d’anéantir un "Sombre con" sans jamais élever la voix ou s’emporter.
Autant de légères satisfactions qui rendent ce premier album attachant et bien moins sage que ce que son nom l’indique.


Mardi 4 Décembre 2007 - 09:50
sur cette page