Connectez-vous S'inscrire

SNCF Guillaume Pepy : « Il n'y a pas de doute pour moi sur l'intérêt du projet de la LGV Sud-Ouest »




L’association TGV Sud-Ouest tenait son assemblée générale annuelle ce mercredi 29 février, à l’Hôtel de Région, en présence de Guillaume Pepy, président de la SNCF et Jean-Louis Hoerlé, président de la Chambre de Commerce et d’Industrie de la Région Alsace.

Jean-Louis Hoerlé a présenté à l’assemblée une étude sur l’importance de l’impact d’une desserte ferroviaire à grande vitesse pour le territoire alsacien soulignant que le trafic Paris-Strasbourg a augmenté de 79% depuis l’ouverture de la ligne à grande vitesse, avec 50 millions de passagers en quatre ans d’exploitation.

Selon Louis Hoerlé, l’économie locale a été dynamisée par la LGV, avec notamment un impact en termes d’image, de tourisme (+8% de nuités en Alsace dès 2010, dont + 14% à Strasbourg), l’extension de l’aire de chalandise des entreprises, le renforcement du tertiaire supérieur, une progression de 30% du nombre de congrès et salons.

Rappelant que « le TGV accompagne et accélère les dynamiques existantes mais ne suffit pas à lui seul à les créer », le président de la Chambre de Commerce et d’Industrie de la Région Alsace a souligné que les effets positifs de l’arrivée de la grande vitesse sont d’autant plus importants qu’elle a pu être anticipée.

Pour sa part, le président de la SNCF a relevé "l'engagement remarquable des collectivités locales de Midi-Pyrénées, avec la Région en tête, tant sur le matériel que sur les infrastructures avec le Plan rail. De façon générale, les Régions ont dépassé largement leurs strictes compétences », a estimé Guillaume Pepy qui a affirmé que « l'absence de LGV sur Toulouse est une anomalie. Cette ligne se justifie au même titre que celle de Lyon ou Marseille.

Il n'y a pas de doute pour moi sur l'intérêt du projet de la LGV".

Mercredi 29 Février 2012 - 21:37



Nouveau commentaire :

sur cette page