Connectez-vous S'inscrire

"Sale P*te" d'Orelsan : vers la relaxe du rappeur




"Sale P*te" d'Orelsan : vers la relaxe du rappeur
C'était en 2009. Et pourtant l'émotion de l'association Ni Putes Ni Soumises est toujours là.

C'est d'ailleurs un fossé d'incompréhension qui semblait séparer lundi 7 mai le rappeur Orelsan de l'association et même du tribunal correctionnel de Paris qui le jugeait pour "provocation au crime" après la diffusion d'un de ses clips sur internet intitulé "Sale Pute".

En cause : dans cette chanson autour d'un homme trompé par sa femme, des termes crus.

Mardi 8 Mai 2012 - 15:14



Nouveau commentaire :

sur cette page