Connectez-vous S'inscrire

SayCet – Through The Window




Through The Window est le nom de l'album qui suit One Day At Home, sorti en 2006. A première vue, il y a une évolution dans le parcours de Pierre Lefeuvre, instigateur du projet musical Saycet. Une nouvelle prise de perspective.

Révélé il y a quelques années par Les Inrockuptibles grâce à CQFD et les Indétendances de la Fnac, Saycet fait son apparition dans le paysage musical français comme un souffle frais. One Day At Home, encensé par la presse spécialisée, est un coup d'essai transformé en coup de maître. Là où d'autres avant lui s'étaient aventuré, Saycet réussit le tour de force de nous transporter au-delà de ses pérégrinations expérimentales, dans des contrées accueillantes.

S'échappant des sentiers battus de l'electronica et de l'Intelligent Dance Music parfois inaccessible, Pierre Lefeuvre compose une musique délicate et onirique, parfois chargée d'une nervosité palpable, se nourrissant de ses diverses découvertes musicales au fil des années : Boards of Canada et en particulier l'album Geogaddi, mùm, les labels Morr Music et Warp.

Plus tard, sa curiosité est stimulée par la musique minimaliste, moins dans l'air du temps. D'un côté, Music For 18 Musicians et Electric Counterpoint, deux pièces majeures de Steve Reich purement acoustiques, qui lui font prendre conscience d'une approche différente de la musique, tandis que les travaux ambient de Brian Eno, Music For Airports et Another Green World redéfinissent sa conception de la composition.

Provoquer les accidents, et faire de l'aléatoire quelque chose de volontaire, voulu, comme pour défier le destin, tout en voulant complexifier et décomplexer le schémat pop, et faire de l'IDM une musique moins « intelligente » et plus immédiate. Avec Through The Window, Saycet marque le désir de dessiner une ligne directrice, pour mieux laisser l'auditeur s'échapper, avec un couplet et un refrain qui sont comme des mélopées.

Jeudi 18 Février 2010 - 20:05



Nouveau commentaire :

sur cette page