Connectez-vous S'inscrire

Séraphine en DVD

Sortie le 2 avril 2009




Synopsis : En 1912, le collectionneur allemand Wilhelm Uhde, premier acheteur de Picasso et découvreur du douanier Rousseau, loue un appartement à Senlis pour écrire et se reposer de sa vie parisienne. Il prend à son service une femme de ménage, Séraphine, 48 ans. Quelque temps plus tard, il remarque chez des notables locaux une petite toile peinte sur bois. Sa stupéfaction est grande d'apprendre que l'auteur n'est autre que Séraphine. S'instaure alors une relation poignante et inattendue entre le marchand d'art d'avant-garde et la femme de ménage visionnaire.

Avec Yolande Moreau, Ulrich Tukur, Anne Bennent, Adélaïde Leroux, Francoise Lebrun...

César et Valois de la Meilleure actrice pour Yolande Moreau
Yolande Moreau a remporté le Valois de la Meilleure actrice au Festival d'Angoulême.

NOTRE AVIS : Voila un film qui fait plaisir à regarder, tant l'image est travaillé pour trouver l'harmonie entre les paysages et la peinture. Le film est fait à l'image de Yolande Moreau (magnifique dans ce rôle), c'est à dire naïf et lent avec juste ce qu'il faut de dialogue. On découvre à travers ce film le destin d'une artiste pratiquement inconnue du public : Seraphine de senlis.

Un réalisateur au parcours original
Issu du théâtre et anciennemment comédien, le réalisateur, Martin Provost signe ici son troisième film après Tortilla Y cinema (1997) et Le Ventre de Juliette (2003).

Une production franco-belge
Bien que produit à hauteur de 80% par des sociétés françaises, le film a pu voir le jour grace à l'apport des 20% restants par la société de production Belge Climax.

Une mise en scène au service du propos
Le réalisateur, Martin Provost, a choisi d'être le plus proche possible de l'univers de Séraphine en optant pour une approche sobre et réaliste (décors dépouillés, pas de couleurs dominantes, aucun effets de style, très peu de mouvements de caméra...). "J'ai très vite senti que pour ce film la mise en scène se devait d'être sobre et rigoureuse, légèrement en retrait, à l'image de Séraphine, afin que le spectateur puisse cheminer avec elle à son aise." a t'il déclaré.

Séraphine connaît une nouvelle vie grâce au film
Le film va permettre l'organisation d'une exposition consacrée à Séraphine, plus de soixante ans après celle qu'Uhde (son mécène) avait organisée à la Galerie de France, à la grande satisfaction du réalisateur, Martin Provost: "Maintenant, je l'espère, l'oeuvre de Séraphine peut ? et va ? revivre au grand jour, hors d'un cercle de connaisseurs..."

Dimanche 8 Mars 2009 - 22:22



Nouveau commentaire :

sur cette page