Connectez-vous S'inscrire

Ses prothèses mammaires lui ont coûté la vie




Quelque 1.400 plaintes ont été déposées auprès du procureur de la République de Marseille par des femmes porteuses de ces implants. C'est l'association des Porteuses de Prothèses PIP (PPP) qui l'a annoncé. Une femme, ancienne porteuse des prothèses mammaires Poly Implant Prothèse (PIP) est décédée lundi. L'entreprise qui les fabriquait dans le Var est accusée de fraude. Une enquête préliminaire du pôle santé du parquet de Marseille avait été ouverte en mars 2010, parallèlement au retrait du marché de prothèses défectueuses par l'Agence des produits de santé (Afssaps) et à la mise en liquidation judiciaire de PIP. Le silicone utilisé dans les implants n'étaient pas à usage médical.

Jeudi 24 Novembre 2011 - 20:40



Nouveau commentaire :

sur cette page