Connectez-vous S'inscrire

Seuls Two

Date de sortie : 25 Juin 2008




Gervais, policier à Paris, maladroit et entêté, est la risée de son commissariat. Depuis des années, il file sans relâche, un esthète de la cambriole, drôle et narquois, Curtis qui, chaque fois, lui échappe et le ridiculise. Un beau matin, après une course poursuite manquée, Gervais se réveille dans une capitale vidée de tous ses habitants. Tous ? Pas tout à fait. Un second individu fonce dans les rues désertes au volant d'une Formule 1 : Curtis ! Voilà nos deux héros seuls au monde, peut-être l'occasion d'enterrer la hache de guerre et de profiter de la situation...Mais ce serait sans compter sur la droiture de Gervais et surtout sur son obstination. Pour lui, la place de Curtis est en prison et rien ne saurait le faire dévier de sa mission...

Réalisé par Eric Judor, Ramzy Bedia
Avec Ramzy Bedia, Eric Judor, Elodie Bouchez

Seuls Two est le premier film dirigé par les compères Eric Judor et Ramzy Bedia, également scénaristes et interprètes principaux. "Comme d'habitude, on a écrit le scénario, puis on s'est mis en quête d'un metteur en scène. On en a rencontré un, puis deux, puis trois... On a fini par se dire "Et si on le faisait nous-mêmes ?" Avant, tout ce qu'on voulait, c'était s'éclater sur le tournage ; aujourd'hui, ce qui nous éclate, c'est d'arriver sur le plateau et de voir que tout correspond à ce qu'on avait en tête au moment de l'écriture, jusque dans les moindres détails. On a grandi, quoi. Assumer la réalisation, c'était le meilleur moyen de ne pas se sentir dépossédés à l'arrivée. Seuls 2 est un film qui nous tient à coeur. Cette idée d'une course-poursuite entre un petit flic et un petit malfrat dans une ville vide, elle vient d'un rêve de gosse : celui de se retrouver enfermés dans un grand magasin et de pouvoir faire ce qu'on veut, un peu comme le gamin dans Le Jouet. Cela rejoint ce fantasme d'enfance d'avoir des lunettes qui permettent de voir à travers les murs, ou d'une machine qui permettrait d'entendre les pensées des gens, un peu comme dans Ce que veulent les femmes. On est dans ce registre-là, celui de la comédie conceptuelle. Disons que pour la première fois, il y a du fond... 2,20m, environ."

"Les gens qui ont lu le scénario nous ont souvent dit que ça leur rappelait le ton d'Un jour sans fin, ce film où Bill Murray revit sans cesse la même journée", expliquent Eric & Ramzy. "On a pris ça comme un énorme compliment. Pour autant, soyons clairs : Seuls Two reste une vraie comédie, cartoonesque, avec un petit côté "Tom et Jerry", même si on n'a pas forcé le trait. Ce qu'on adore, nous, c'est le burlesque. Ben Stiller et sa moustache dans Même pas mal ! (Dodgeball). Jim Carrey qui se bat contre une vache dans Fous d'Irène. Nos références sont plutôt anglo-saxonnes car en matière de burlesque, en France, on s'est arrêté à Pierre Richard, qui est une de nos idoles. Il y a dans notre pays une tradition vivace de comédies sociales, qui se déroulent en intérieurs ; nous, on préfère remonter les Champs-Elysées déserts, mettre une formule 1 sur les quais de Seine. On n'oublie pas qu'une place de cinéma coûte dix euros, on va donc essayer de donner du spectacle."


Samedi 3 Mai 2008 - 14:57
sur cette page