Connectez-vous S'inscrire

Show impérial au Superbowl pour la reine Madonna


De son apparition sur un char tiré par des soldats romains, à sa sortie de la scène dans un grand nuage de fumée blanche au bout d'un show mené tambour battant et en fanfare, Madonna s'est montrée à la hauteur de son statut d'idole de la pop lors du Superbowl. Regardez-la ici.



De son apparition sur un char tiré par des soldats romains, à sa sortie de la scène dans un grand nuage de fumée blanche au bout d'un show mené tambour battant et en fanfare, Madonna s'est montrée à la hauteur de son statut d'idole de la pop lors du Superbowl. Regardez-la ici.
Madonna en plein show à la mi-temps du Superbowl (4 février 2012)Madonna en plein show à la mi-temps du Superbowl (4 février 2012) © A.F.P. / Getty Images / C. Polk

Plus encore que du sport, le Superbowl est un spectacle démesuré : un vaste show à l'américaine, qui se déroule à Indianapolis devant 70.000 privilégiés, et avidement suivi à travers tous les Etats-Unis par une centaine de millions de téléspectateurs. Avec à la clé des contrats d'annonceurs records, et un passage obligé : celui du show de la mi-temps, qui se doit d'être d'autant plus spectaculaire et rythmé que la compétition elle-même est populaire. Pour cela, des invités de luxe : toutes les vedettes du show-biz américain s'y pressent. Cette année, place à la célébrissime Madonna, 53 ans et toujours icône de la chanson. Avec un spectacle éclectique et rythmé - trente ans de "tubes" en douze minutes ébouriffantes scandées par le chorégraphe Jamie King et la troupe canadienne du Cirque du Soleil.

"En 25 ans de scène, je n'avais jamais autant travaillé et répété aussi minutieusement", avait dit Madonna durant la semaine avant le spectacle. La native du Michigan avait même déclaré avant le match qu'il s'agissait d'un "rêve de fille du Midwest que de se produire sur scène à la mi-temps du Superbowl".



Evocation de la Rome antique

Le temps d'assembler la structure de la scène sur la pelouse artificielle du stade couvert et la diva est apparue sur un char tiré par des soldats romains. Débarrassée de sa toge d'or, la reine Madonna est descendue de son trône et, parmi une cour de danseurs, a interprété Vogue (1990) dans une impression visuelle censée évoquer la Rome antique. C'est ensuite Music, son tube de l'an 2000, qui est sorti des enceintes. Encadrée par des danseurs acrobatiques, Madonna, laissant de côté son encombrant diadème doré, a joué à la gymnaste en bottes à talons sans se montrer gênée par la blessure à une cuisse contractée lors des répétitions. LMFAO, un groupe électro en vogue, l'a accompagnée sur quelques notes, mixant leur tube Sexy and I Know It dans sa chanson.

La chanteuse n'a bien sûr pas omis Give Me All Your Luvin' (2012). Ce premier single tiré de son nouvel album MDNA est sorti vendredi. Pour cette chanson, elle s'est muée en cheerleader, secondée par les rappeuses américaines Nicki Minaj et M.I.A. en pom-pom girls de luxe, dans une ambiance inspirée de Glee, série phénomène aux Etats-Unis. Une fanfare est ensuite apparue sur scène, avec le chanteur Cee Lo Green en chef d'orchestre, et Madonna, après avoir enfilé en un temps record une longue robe de gospel noire, a poussé les premières notes de Like a prayer (1989). Accompagnée par un choeur de vocalistes, ce standard des eighties a clos en beauté le spectacle ; Madonna a alors disparu sous la scène dans un grand nuage de fumée blanche et les mots "World Peace" ont illuminé la pelouse.

Et histoire de ne pas oublier que le Superbowl, à l'origine, c'est tout de même du sport, sachez que les Giants de New York ont remporté cette 46e édition en battant les Patriotes de La Nouvelle-Angleterre 21 à 17.

Lundi 6 Février 2012 - 15:43



Nouveau commentaire :

sur cette page