Connectez-vous S'inscrire

Signature en DVD


Sur l'île de la Réunion, Toman n'est pas un pêcheur comme les autres. Ancien enfant sauvage qui a vu ses parents se faire tuer au milieu de la forêt, Toman a un secret : il tue tous ceux qui font du mal aux enfants. Daphné est journaliste. Elle arrive de métropole et recherche un homme qui a disparu sur l'île...



Depuis « Pigalle la nuit », Hervé Hadmar est sans conteste un réalisateur efficace. Le voici aujourd’hui sur un tout autre versant cinématographique qu’il aborde avec un égal toupet : sa vision énigmatique de L’Ile de la Réunion est déjà en soi, une réussite.

Même si le cahier des charges se charge d’un côté promotionnel indéniable (des vues aériennes touristiques, imprenables) ce petit paradis qu’il nous dévoile, recèle bien des secrets, des disparitions et des rites que le continent ignore.

Autre tour de force du cinéaste et du scénariste, reconnaître d’emblée l’objet du délit. Une femme recherche un homme, que l’on sait mort, dès le premier épisode. A quoi bon courir après. Mais tant que la femme l’ignore, il leur faut creuser le mystère de cette disparition à laquelle s’ajoutent d’autres enlèvements, dont on connaît là encore l’auteur. Et ses motivations.

Si Hervé Hadmar abat toutes ses cartes au premier tour de ce poker menteur, bien évidemment ça cache quelque chose. Cette manière de nous faire déambuler dans les bidonvilles, de nous perdre avec l’héroïne sur le haut des plateaux, avant de nous livrer sans détour de nouveaux meurtres, qui cette fois ne correspondent plus à la première donne.



Des touristes retrouvés, nus, sur une plage.Un inspecteur de police mène sa petite enquête avant de regagner le foyer familial dans un bungalow voisin ….du suspect N°1. Le jeu du chat et de la souris ordonne la mise en scène, un peu trop systématique, un peu trop prévisible . On s’y laisse prendre un instant et puis la lassitude gagne le spectateur, dans une série qui fatalement connaît sa panne de moteur. Son ventre mou, un troisième épisode sans réel intérêt, où le suspense des premiers instants se délite.

Sandrine Bonnaire, que je n’ai jamais vu jouer de guingois, tient la pose de la journaliste à qui on ne le fait pas. Elle a des cernes sous les yeux, mais sa coiffure platinée lui donne des airs de star hollywoodienne échouée là par hasard. Peut-être encore plus fort Sami Bouajila dans la peau d’un adulte qui demeure l’enfant sauvage, à jamais meurtri par la tragique disparition de ses parents.

Jan Hammenecker, un flic sympa, débonnaire, mais un flic malgré tout ...

Il lui faut composer entre les souvenirs et le présent d’un quotidien qu’il fuit,tout autant que son passé avant qu’un policier ne lui mette la main dessus. Lui c’est Jan Hammenecker, un personnage assez rusé que le comédien aborde avec la finesse à deux sous qui lui convient. S’il a libéré, Toman, il reste encore quelques doutes, d’infimes soupçons du côté de ce taiseux qui vient de révéler l’un de ses secrets à la journaliste entêtée. Mais de plus en plus désarçonnée, à la merci des mauvais garçons de l’île. C’est la fin du quatrième épisode, le suspense vient de reprendre ….

MAIS ENCORE

« Signature » a reçu la mention spéciale pour une série française aux Prix du jury de la presse internationale au Festival Series Mania. Sami Bouajila y a également reçu le prix du meilleur acteur dans une série française.

« Toman se heurte continuellement au traumatisme de son enfance sans être pour autant dans le tourment. C’est un personnage candide, entier, généreux et sincère qui vit pleinement en phase avec la nature. Il a un rapport particulier avec les femmes. La trajectoire du film raconte comment, peu à peu, il va tenter de s’apaiser… Il y a quelque chose de très spirituel là-dedans. Et d’assez animal. » Sami Bouajila

Ces DVD comprennent : Les 6 épisodes de 52 minutes chacun, la bande-annonce, le commentaire audio des épisodes par Hervé Hadmar, Sami Bouajila, Marc Herpoux et Eric Demarsan.

19,99 euros le double DVD

Les 6 épisodes seront également disponibles en VOD au lendemain de la diffusion sur France 2.

Samedi 30 Avril 2011 - 21:59



Nouveau commentaire :

sur cette page