Connectez-vous S'inscrire

Sir [headache] - A Juicy Point Of View

En concert à LA BOULE NOIRE le 18 NOVEMBRE 2010 à 20h




Sir [headache] - A Juicy Point Of View
La musique, c’est une affaire de rencontres. Celle des atmosphères chargées et élégamment
noires de la musique de Sir Headache. Celle de Jonathan, bassiste et chanteur et Patrick Spinosa,
le mentor. Celle de Jonathan et Kevin, le batteur, son double et opposé. Celle de Jonathan et Kevin
avec leurs alter ego de scène, les flamboyants Sir Donatien et Daizy Von. Celle, enfin, d’un groupe
avec la réalité du studio, l’endroit où la musique a pris forme.

La musique, c’est une histoire de passion. Surtout lorsqu’on a grandi comme Jonathan dans un
village où il n’y a pas grand-chose d’autre à faire sinon écouter des disques et rêver à ces rocks
stars qui mènent des vies excitantes. Seule porte de sortie possible ? Aller voir ailleurs (Toulon, en
l’occurrence), s’acheter une basse, monter un groupe. Pendant un an, Jonathan tâtonne, puis croise
un guitariste et monte Tooch. Une première formation qui lui permet de découvrir la scène, les
compositions, la provoc’ aussi, puisqu’il joue à fond la carte de l’ambiguïté, ce qui fait parler du
groupe et pas toujours en bien. Entre-temps, une de ses amies lui présente son père, Patrick
Spinosa, ex-pionnier des radios libres qui a lancé sa petite société d’édition et de production. Si les
premiers efforts de Jonathan lui laissent entrevoir un potentiel artistique certain, il est tout aussi
impressionné par sa maîtrise des nouveaux outils de communication et les 200 000 connections
enregistrées sur MySpace par un groupe inconnu au bataillon.

La musique, c’est une histoire de mutation. Tooch stagne. Jonathan s’ennuie. Il veut son groupe à
lui, jouer ses compositions, imposer sa vision. Ce groupe, ce sera Sir Headache, un nom qui aurait
pu jaillir de l’imagination d’un de ses héros, Marilyn Manson, fusionnant deux opposés. “Sir”, d’abord, pour l’élégance, la noblesse, et “headache”, mal de tête en anglais, conséquence des excès de rock et d’alcool, pour le côté brutal. Tant qu’à muter, autant y aller à fond. Jonathan se rebaptise alors Sir Donatien, hommage au Divin Marquis, le scandaleux dont on aurait pu coller sur la couverture des livres le fameux sticker “Parental Advisory” cher aux censeurs.

La musique, c’est une histoire d’évolution. Sir Headache se rôde un peu sur scène. Un soir, Jonathan est abordé par Kevin qui a découvert le groupe sur “MySpace”. Lui aussi est passionné de musique, lui aussi aime Manson et Radiohead, l’autre influence de Jonathan pour ses ambiances planantes et torturées. Il est en quête d’une formation un peu plus stable que les groupes de lycée qu’il écume depuis qu’il s’est mis à la batterie à 13 ans. Et surtout, il n’a pas froid aux yeux puisqu’il explique que le batteur de Sir Headache joue – c’est lui qui le dit – “comme une merde” et qu’il le remplacerait volontiers. Un mois plus tard, ayant viré ses musiciens rêvant de majors et de succès mainstream, Jonathan le rappelle. Il a aimé son attitude et son look et peut-être qu’entre eux, ça pourrait coller...

Kevin se réinvente en Daizy Von, alter ego qui embrasse sa part de féminité et lui permet de tomber les masques (même s’il l’oblige parfois à courir vite, très vite...) et s’intègre en douceur au sein de Sir Headache. La musique, enfin, c’est une histoire d’alchimie. Patrick Spinosa redécouvre Sir Headache, avec Nicolas Deutsch, le réalisateur de l’album, décide de tailler ce qu’il considère être une pierre brute et embarque le groupe direction le Sud pour enregistrer. Très vite, la formation s’allège en route, les compositions se recentrent autour de la section rythmique, les guitares se placent, les atmosphères, hantées, noires et sensuelles priment… Sir Headache mute, se transforme et se prépare à ré-émerger avec “A Juicy Point Of View”, premier album, mastered by Andy Walter at Abbey Road Studios, if you please.

L’histoire de Sir Headache vient tout juste de commencer…

Mercredi 22 Septembre 2010 - 01:40



Nouveau commentaire :

sur cette page