Connectez-vous S'inscrire

Soldats morts : après l'émotion, les critiques




"Il faut savoir finir une guerre", disait il y a deux jours à peine Nicolas Sarkozy en visite à Kaboul, pour justifier le retrait d'une partie des troupes françaises. L'Elysée, dans un communiqué, rappelle aujourd'hui la détermination de la France à œuvrer au sein de la Force internationale pour rétablir la stabilité en Afghanistan. Et à l'Assemblée nationale, après une minute de silence, François Fillon a enfoncé le clou : "cette cause est juste" a-t-il dit ; Martine Aubry, candidate pour 2012, estime que cette tragédie montre l'urgence d'un plan précis et concerté de retrait de nos troupes. Chez les députés, passée l'émotion, les critiques ont surgi.

Mercredi 13 Juillet 2011 - 21:11



Nouveau commentaire :

sur cette page