Connectez-vous S'inscrire

Sonia Rykiel : son combat contre Parkinson


La créatrice de mode révèle dans un livre qu'elle est atteinte, depuis quinze ans, de la maladie de Parkinson. A l'occasion de la sortie de cet ouvrage, écrit à quatre mains, elle se confie dans Elle : elle dévoile sa fragilité, ses peurs, et son combat contre ce "P de P", ce "Putain de Parkinson".



Sonia Rykiel : son combat contre Parkinson
La maladie qui la ronge ne date pas d'hier ; mais si Sonia Rykiel accepte de l'évoquer aujourd'hui, c'est, avoue-t-elle, "parce que je ne pouvais plus cacher ce P de P". "P de P" : un nom de code par lequel la créatrice désigne la maladie de Parkinson, contre laquelle elle se bat depuis une quinzaine d'années, en silence. Un silence rompu à la fois à travers un ouvrage, N'oubliez pas que je joue, écrit avec Judith Perrignon et publié par L'Iconoclaste, et à travers un long entretien accordé cette semaine au magazine Elle.

Pourquoi ce refus de prononcer le nom même du mal contre lequel elle se bat quotidiennement ? "Parkinson, c'est un nom de scène, un nom de rose, pas un mot pour être malade, c'est pour ça que je l'ai rebaptisée", explique-t-elle dans les colonnes de Elle. Mais ce nom la renvoie aussi, avoue-t-elle, à l'image de sa mère atteinte de la même maladie, qui "l'avait abîmée, transformée, torturée. C'est une saleté qui se cache derrière un nom très noble". Un souvenir qui la hante : "Ce qui m'effraie, c'est de donner l'image d'une femme différente de celle que je montre depuis toujours. Surtout que je me suis toujours promis de ne jamais me laisser aller. Jamais je ne serai une grand-mère... pas impeccable."

Des années durant, elle a pu passer sa maladie sous silence. Mais l'épreuve de ce livre qu'elle voulait écrire a été au-dessus de ses forces. "J'étais solide, touchée mais pas ébranlée. En écrivant, j'ai craqué", avoue-t-elle au cours de son interview. "Mais je n'arrivais pas à le dire et c'est pour cette raison que j'ai eu l'idée de trouver une auteure suffisamment fine et intéressée pour écrire ce livre avec moi". Au moment même où elle livre son secret, elle avoue : "J'ai peur de m'exposer et de m'exploser ".

Jeudi 26 Avril 2012 - 20:45



Nouveau commentaire :

sur cette page