Connectez-vous S'inscrire

Stateless




Stateless, un nom des plus intrigants pour un groupe qui ne se revendique d’aucune scène. Ici pas de riffs de guitares tapageurs, mais une utilisation du piano à la Coldplay avec la voix haut-perchée de son leader Chris James façon Jeff Buckley, le tout sur des arrangements somptueux. L’album est à la fois rêveur, soulful, plein d’émotions, parfois épique ou intimiste. Les dix chansons combinent avec grâce un impact émotionnel, touchant au cœur avec une ambition des plus héroïques. Ne refusant aucun effet de style, Stateless mêle les éléments rock habituels à des rythmiques drum’n’bass (« Prism »), à des envolées de cordes (« Exit ») ou à du rap (« This language »). L’album agit comme un puissant narcotique qui envoûte son auditeur.

Mardi 4 Décembre 2007 - 10:12
sur cette page