Connectez-vous S'inscrire

Summer night concert - Schonbrunn 2010




Summer night concert - Schonbrunn 2010
Le Summer Night Concert (Concert d'une nuit d'été), avec le Philharmonique de Vienne, est en train de devenir une tradition - un concert gratuit en plein air, dans l'ambiance unique des magnifiques jardins baroques du château de Schönbrunn. Le mardi 8 juin, à 21 heures, le Philharmonique de Vienne sera sous la baguette du chef autrichien Franz Welser-Möst - qui dirigera également le prochain Concert du Nouvel An du Philharmonique, le 1er janvier 2011. Peu après le concert en plein air de juin, donné devant la fontaine Neptune de Schönbrunn, Deutsche Grammophon fera paraître le Summer Night Concert en CD et en DVD.

En présentant ce concert gratuit dans un lieu public, l'orchestre viennois - qui a cent soixante-huit ans d'existence et des liens uniques avec l'histoire et la tradition de la musique européenne classique - s'efforce de rendre cette musique accessible à un large éventail d'auditeurs, au-delà de son public habituel. La retransmission en direct et en différé du concert de l'année dernière, dirigé par Daniel Barenboim, a attiré un immense auditoire international. Cette année, on attend jusqu'à cent mille personnes à ce splendide événement, qui sera retransmis dans plus de soixante pays pour ceux qui ne peuvent y assister. »La beauté du lieu, dit Clemens Hellsberg, président du Philharmonique de Vienne, le panache spécial d'un concert en plein air et l'entrée gratuite séduisent un large public. Avec ce concert, nous espérons attirer à la musique classique ceux qui ont par ailleurs peu d'occasions d'entrer en contact avec elle.«

Le Philharmonique de Vienne s'est donné pour mission de communiquer le message humanitaire de la musique dans la vie quotidienne et la conscience de ses auditeurs. En 2005, l'orchestre a été nommé ambassadeur de bonne volonté de l'Organisation mondiale de la santé (OMS). Les musiciens s'efforcent de mettre en œuvre la devise inscrite en tête de sa Missa solemnis par Ludwig van Beethoven, dont les œuvres symphoniques ont servi de catalyseur pour la création de l'orchestre - »Venue du cœur, puisse-t-elle retourner au cœur!«.

En accord avec les aspirations populaires du Summer Night Concert, Franz Welser-Möst (qui fera également paraître chez Deutsche Grammophon cette année un disque Wagner avec son Orchestre de Cleveland et la soprano Measha Brueggergosman) dirigera le célèbre Philharmonique de Vienne dans un programme d'un attrait universel, on pourrait même dire cosmique, sous la divise »Lune - planètes - étoiles«. Et qu'est-ce qui pourrait mieux incarner ce thème que la somptueuse et évocatrice valse de Josef Strauss, Sphärenklänge (Musique des sphères)? De surcroît, le Summer Night Concert braque son télescope musical sur des classiques extra-terrestres comme »Mars«, tiré des Planètes de Gustav Holst, et des extraits de la musique de John Williams pour un classique hollywoodien de science-fiction, La Guerre des étoiles. La musique viennoise sera elle aussi à l'honneur avec une valse de Joseph Lanner, Abendsterne (étoiles du soir), une pièce fabuleuse enregistrée ici pour la première fois par le Philharmonique de Vienne! Autre morceau viennois d'un autre monde: l'exquis »Chœur à la lune« des Joyeuses Commères de Windsor, le chef-d'œuvre lyrique d'Otto Nicolai (1810-1849), qui fonda le Philharmonique de Vienne en 1842 et dont on fête le bicentenaire cette année. Le Deuxième Concerto pour piano de Franz Liszt, œuvre virtuose mais hautement poétique, est la seule composition »terre à terre« du concert, mais le Philharmonique de Vienne et Franz Welser-Möst sont heureux de faire cette exception à leur thème, puisque le soliste en cette occasion est l'un des plus grands virtuoses actuels, Yefim Bronfman.

Mercredi 14 Juillet 2010 - 14:37



Nouveau commentaire :

sur cette page